Intérêt d'un nouveau modèle expérimental animal "le cobaye" dans l'étude de l'exploration de la toxoplasmose acquise et congénitale : apllications immunologiques et thérapeutiques

par Pierre Flori

Thèse de doctorat en Génie biologique et médical

Sous la direction de Roger Tran Manh Sung.

Soutenue en 2005

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    L'objectif principal de l'ensemble de ces travaux est l'étude des facteurs physio-immunopathologiques intervenant dans la toxoplasmose congénitale. Dans ce but, nous avons développé un modèle expérimental de toxoplasmose congénitale utilisant le cobaye (Souche Dunkin Hartley). Ce modèle présente les avantages suivants : un placenta de type haemomonochorial et une durée de gestation de 65 jours. Nous avons déterminé le pourcentage de transmission maternofoetale, la gravité de l'infection et le degré d'envahissement des différents organes fœtaux. Pour cela, différentes techniques de biologie moléculaire ont été développées telles que la PCR nichée, la PCR quantitative SybrGreen® ainsi que 2 techniques sonde-sonde (automate LightCycler®). De nombreuses similitudes avec la toxoplasmose congénitale humaine ont été retrouvées (infection à symptomatologie variable, transmission de 54 à 86% en fonction de la souche administrée et de la période de contamination). Dans une seconde partie de nos travaux, nous avons utilisé le modèle cobaye (modèle non congénital) au cours de 2 études complémentaires : un essai vaccinal et un essai comparatif thérapeutique. L'essai vaccinal (protéine rSAG1) induit une protection partielle : importante après infection avec une souche de type III, faible avec une souche de type II (type majoritaire chez l'homme) ; l'essai thérapeutique nous a permis de montrer des différences importantes suivant les molécules testées, les plus actives étant la sulfadiazine et l'atovaquone. Ce modèle semble bien adapté à ce type d'étude, son utilisation et son développement permettront d'obtenir des données pertinentes et probablement extrapolables à la pathologie humaine.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 volume (286 p.)
  • Notes : publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie en fin de volume

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EM 47134
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 9916
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2016-002758
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.