Détection du virus de l'hépatite C dans le sperme dans le cadre de l'assistance médicale à la procréation

par Anne Garcia-Maertens

Thèse de doctorat en Ingénierie médicale et biologique

Sous la direction de Bruno Pozzetto.

Soutenue en 2005

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    Suite à la publication de l'arrêté du 10 mai 2001, les travaux réalisés dans le cadre de ce travail de thèse ont eu pour objectif d'évaluer le risque de transmission du virus de l'hépatite C (HCV) présent au niveau du sperme dans le cadre d'une Assistance Médicale à la Procréation (AMP). Dans un premier temps, nous avons participé à la mise au point de techniques sensibles et faciles à mettre en œuvre pour la détection du HCV dans le plasma séminal et dans les spermatozoïdes, en insistant sur l'étape d'extraction de l'ARN pour s'affranchir des problèmes d'inhibition liés à la nature des prélèvements (publication n°1). Le protocole optimisé a fait l'objet de deux contrôles de qualités multicentriques au niveau national. Nous nous sommes ensuite intéressés aux paillettes dites de "haute sécurité" (CryoBioSystemâ) vis-à-vis du risque de contamination du HCV lors de la cryoconservation de prélèvements de sperme. Si le caractère sécuritaire des paillettes vis-à-vis de ce risque viral a été bien vérifié, il existe un risque de contamination lors de l'ouverture des paillettes (publication n°2). Par ailleurs, un Protocole Hospitalier de Recherche Clinique (PHRC) débuté en 2001 nous a conduit à rationaliser la prise en charge, dans un programme d'AMP, des couples sérodifférents dont le partenaire masculin est chroniquement infecté par HCV. Après avoir effectué une recherche de l'ARN du HCV dans les différentes fractions spermatiques et dans le sérum, nous avons confronté ces résultats aux données cliniques, biologiques et virologiques des donneurs de sperme et à celles relatives à l'acte d'AMP. Sur 57 donneurs de sperme, la présence de l'ARN du HCV a été détectée dans le plasma séminal de 15% des sujets ; dans un nombre équivalent de cas, il a été observé un signal faiblement positif mais reproductible. Enfin, une analyse plus approfondie a été effectuée à propos d'un patient normospermique et virémique pour HCV dont le plasma séminal et la fraction spermatozoïdes ont été trouvés positifs sur deux prélèvements successifs (le seul de l'étude). Ce patient ayant été traité par interféron + ribavirine après l'AMP, nous rapportons l'influence de ce traitement sur les caractéristiques des spermatozoïdes (publication n°3).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 216 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de volume

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EM 47060
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6980
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2016-002756
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.