Effets induits par une tâche attentionnelle sur la marche humaine : rôle respectifs de la variation de la vitesse de marche et de la charge attentionnelle sur la variabilité du pas

par Véronique Dubost-Fontaine

Thèse de doctorat en Motricité humaine et handicap

Sous la direction de Régis Gonthier.

Soutenue en 2005

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    La marche humaine est bien souvent considérée comme une activité motrice " automatique " qui dépend d'un contrôle sous-cortical et spinal, sous-entendant une faible participation des ressources attentionnelles, tout au moins chez l'adulte jeune. Avec l'âge, on observe une évolution des paramètres spatio-temporels de la marche liée à une modification de son contrôle, avec notamment la perte de son caractère automatique et la mise en jeu croissante des ressources attentionnelles. L'étude de la mise en jeu de l'attention dans la marche présente un intérêt tout particulier dans l'évaluation du risque de chute du sujet âgé et peut être réalisée via des paradigmes de double-tâche. Si les modifications de la valeur moyenne des paramètres spatio-temporels sont bien connues, leur variabilité d'un cycle à l'autre a été moins étudiée, alors qu'il s'agit d'un marqueur sensible du contrôle de la marche par le système nerveux central. Une forte variabilité du pas est le témoin de la mise en jeu du cortex sous la forme de ressources attentionnelles. Cependant des précautions doivent être prises dans l'interprétation de la valeur de la variabilité du pas car celle-ci peut également dépendre en partie de la vitesse de marche. Plusieurs études ont démontré que la variabilité du temps du pas augmentait lorsque la vitesse de marche diminuait. Hors, sous condition de double-tâche, la majorité des études montrent une réduction plus ou moins importante de la vitesse de marche. Ainsi, le travail de recherche que nous présentons a pour objectifs de répondre aux deux questions suivantes : 1) Quelle est l'influence de la vitesse de marche dans la valeur de la variabilité du temps du pas ? et 2) L'attention est-elle mise en jeu dans le contrôle du rythme de la marche chez le sujet jeune ? Pour répondre à ces deux questions, nous avons utilisé un paradigme de double-tâche combinant la marche à une tâche de décompte ou de fluence verbale, en analysant d'une part la performance à la tâche cognitive, et d'autre part la variabilité du temps du pas, en tenant compte de la vitesse du pas comme facteur de confusion potentiel. Quelque soit le groupe de sujets testés et la tâche cognitive utilisée, les résultats obtenus montrent une modification de la marche sous double-tâche avec notamment une réduction de la vitesse de marche (liée à l'augmentation du temps du pas) et une augmentation de la variabilité du temps du pas. Cette dernière, indépendante de la vitesse de marche, nous a permis de démontrer que le contrôle du caractère rythmique de la marche sollicite les ressources attentionnelles chez le sujet âgé, comme chez le sujet jeune.


  • Résumé

    Human walking is considered as an automatic motor activity which is controlled by the subcortical and spinal regions, involving few attentional resources. Age-related changing of spatio-temporal gait parameters has been related to the loss of the automatic caracter of gait control and involvement of attentionnal control. The study of the relationship between attention and gait control is interesting to evaluate the risk of falls in older adults and may be obtained using dual-task paradigms. Mean gait parameters are well known, however, stride-to-stride variability has been less studied, in spite of the gait variability is a sensitive marker reflecting the control of gait by the CNS. A high variability is used as a clinical index of gait unsteadiness in relation with attentional control of the cortical regions. There are several validity concerns related to the methodology used to study locomotor control. The most common concern consists of the association of stride variability with stride velocity of the tested subjects. Stride velocity has been demonstrated to influence stride time variability. Because stride velocity often decreases under dual-task condition, the dual-task related increase in stride time variability therefore could be provoked by either the decrease in walking speed, the attention-demanding task itself, or both. Thus, the aims of this study is to answer to the following questions: 1) What is the influence of gait velocity on stride-to-stride variability? and 2) Is attention required to control the rhythmic steping mechanism of walking in helathy young adults? We used a dual-task paradigm, i. E. Gait while backward counting or gait while verbal fluency task, and analysed both cognitive performance and gait parameters, adjusted for gait velocity. Whatever the subject's group and the nature of the attentional task tested, our results showed dual-task related changes, especially, gait velocity decrease (in relation with stride time increase), and stride time variability increase. This increased variability under dual-task was not related to the decrease of stride velocity, thus demonstrating the attentional control of the rhythmic stepping mechanism not only in older adults, but also in healthy young adults.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 183 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f : 168-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : EM 47069
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6875
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2016-002753
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.