La question de la face en classe de langue à travers les actes de langage des étudiants de français à l'université Cantho

par Lua Tran Van

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Claude Caïtucoli.

Soutenue en 2005

à Rouen .


  • Résumé

    Pour faire le gain d' un apprentissage, il faut accepter en général de commettre des erreurs, de se tromper et parfois de " perdre " sur ce parcours d'apprentissage. Mais pour les étudiants à qui nous enseignons le français et plus particulièrement l'expression orale, commettre des erreurs pendant les échanges conversationnels devant les autres, c'est risquer de perdre la face. Ces erreurs sont liées non seulement non seulement aux dimensions linguistique mais aussi sociolinguistique de ces échanges. Ces deux dimensions se croisent et pèsent donc sur le comportement langagier des étudiants. Comment parler sans commettre beaucoup d'erreurs ? Cette question les conduit souvent à des stratégies de communication où l'acte de ménager la face au cours des échanges conversationnels devient prépondérant et cela dans le but d'éviter le plus d'erreurs possibles et de faire bonne figure en public. Notre étude de la question de la face en classe de langue à travers l'étude des actes de langage nous permet de faire le point sur l'état général des lieux de cette problématique

  • Titre traduit

    The question of face in foreign languages class through the Cantho's university's french learning students speech act


  • Résumé

    During a learning process, and especially in foreign languages, it will be difficult for students to avoid mistakes when trying to express themselves. Indeed, if they want to gain a certain ability, sudents will have to face a risk : express something uncorrect or not fully satisfactory. So, in the process, a “gain” could mean a “loss”. A large number of vietnamese students learning french as a foreign language fear “to loose face” in public, particularly when potential mistakes are related to linguistics and sociolinguistics aspects. “How to talk without making too many mistakes”, they think. This special problem often leads students to build strategies to avoid “loosing face” as a priority. To achieve this goal, they tend to minimise, as much as they can, risks of mistake through communication or speeches. Our research focuses on those strategies and their consequences. We review first theories and previous studies on this topic and we try, in conclusion, to link reality and didactics in the case of asian vietnamese students.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (392 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 260-279. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : XA7994
  • Bibliothèque : Université de Rouen. UFR Lettres, Sciences humaines. Département des sciences du langage et de la communication.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 407 TRA F 05

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF-2038
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.