L'écriture du désir chez Georges Bataille

par Fredj Lahouar

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Marc Gontard.

Soutenue en 2005

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Le désir est un concept prisé par le discours poétique moderne et permet d'aborder l'œuvre inclassable de Georges Bataille, dans laquelle il est à la fois le thème et la logique profonde du texte. Le désir, inapaisable, excessif, violent et sans objet, s'y exprime par des procédés de répétition, traduisant une exigence contradictoire et soulignant l'ambition hétérologique, chez cet auteur, d'ouvrir les concepts, les disciplines et les genres au-delà d'eux-mêmes. A la fois option méthodique et mode de connaissance, le désir permet d'identifier l'instance d'écriture à la catégorie nitzschéenne du philosophe-artiste et fait de son écriture une écriture du mélange, générant un texte, transgénérique et transdisciplinaire, en marge du code normatif établi où, au scriptible se mêlent des éléments non-scriptibles dont le cri, le silence le vide et le secret. La notion de désir est au cœur de l'exigence poétique de Bataille, et se définit comme la volonté de neutraliser l'annulation relative à la démarche systématique. Aussi Bataille oppose-t-il à cette dernière la réplique non systématique qui ouvre le champ de son écriture paradoxale sur l'horizon du non-savoir et pose l'impossible comme sa fin ultime.

  • Titre traduit

    ˜The œwriting of desire in the works of Georges Bataille


  • Résumé

    Desire is appraised by the modern poetic and philosophic discourse and it enables one to approach the unclassifiable works of Georges Bataille, in which it is the theme and the text's thoughtful logic at once. Unappeasable, excessive, violent and object-free desire is displayed through techniques of repetition, articulating the inevitability of contradiction and highlighting the heterological ambition of the author to unwrap concepts, disciplines and genres beyond their sphere. Equally a methodical option and a mode of knowledge, desire allows one to identify the act of writing with the Nietzschean category of the philosopher-artist and makes his literature a miscellanous one, producing a refractory text that transgresses the established normative codes where mingle scriptable with non-scriptable elements, such as the cry, silence, emptiness and secret. The notion of desire is at the heart of Bataille's poetic pre-requisite and is defined as the will to counteract the annulment that the systematic progression implies. Bataille equally juxtaposes the latter with the non-systematic answer that opens out the act of writing into the prospect of oblivion and sets the impossible as its ultimate end

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (366 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 347-366. Index des noms (volume séparé)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2005/98

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005/REN2/0049
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.