La littérature de voyage : approche psychanalytique

par Véronique Saint-Aubin Elfakir

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Marc Gontard.

Soutenue en 2005

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La littérature de voyage est ici abordée à travers une approche psychanalytique qui permet de déployer la question plus générique du rapport du sujet au désir et à l'inconscient. Car cet attrait pour un continent ou un pays qui s'exprime à travers le récit de voyage, notamment à partir du 19e siècle qui sera pour cette raison privilégié, dessine parallèlement les contours d'une géographie mentale propre à chaque écrivain qui interroge en fait ainsi sa propre " étrangeté intérieure " ou son défaut d'être. Car il semble que le voyage ait pour fonction essentielle de relancer le fantasme ou l'imaginaire et donc le désir par le biais de l'idéalisation de l'objet " exotique " mais il peut aussi prendre valeur de passage à l'acte ou de symptôme dès lors qu'il se situe plutôt du côté de l'errance. Cette réflexion s'articule donc autour de deux axes : dans un premier temps le voyage est examiné sous cet angle de l'errance et d'une sorte de dérive identitaire et dans un second temps en tant que vecteur de sublimation et de créativité à travers ce " nomadisme " du désir qui va chercher au loin de quoi s'alimenter et se soutenir. Tous ces aspects seront abordés à travers certains signifiants clefs de l'œuvre de M. Vieuchange, A. M. Schwarzenbach, Rimbaud, G. De Nerval, I. Eberhardt, H. Michaux et P. Bowles.

  • Titre traduit

    ˜The œjourney literary : a psychoanalytical point of view


  • Résumé

    I try to approach in this paper the journey literary style from a psychoanalytical point of view. This should allow me to treat the more general issue of the relationship of the subject with his desire and his unconscious. For this fascination brought about a continent or a country, wich the journey literary style brings to the open air, mainly from the 19th century onwards, also draws the contours of a mental geography proper to each writer, who thus questions his innermost " internal strangeness " or his lack of being. I shall concentrated in this century. A journey, so it seems, aims to invigorate phantasies or the imaginary and hence desire, through the " exotic object " idealization. But journeys may also correspond to acting-out or symptoms, in as much as it becomes erring or wandering. My research is articulated through two axes : to begin with, journeys are treated as kinds of erring identities ; then, I treat them as factors of sublimation and creativity, mainly through a nomad desire wich seeks to find faraway his nurture and sources. I will study these topics basing myself of the main signifiers on the wrintings of M. Vieuchange, A. M. Schawarzenbach, Rimbaud, G. De Nerval, I. Eberhardt, H. Michaux and P. Bowles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 310 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 300-310

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2005/10

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005/REN2/0005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.