Analyse comparative de quelques systèmes et représentations cosmogoniques et cosmologiques grecs et africains

par Cheikh Moctar Ba

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Nestor-Luis Cordero.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les cosmogonies et cosmologies sont des moments forts de la pensée en général à travers lesquels l'homme se pose des questions sur son rapport au reste de l'univers, l'origine du monde, la création et le fonctionnement de celui-ci. En effet, face à son angoisse existentielle, son étonnement et toutes les difficultés à maîtriser son environnement immédiat et lointain, il se pose certaines questions auxquelles ces discours tentent d'apporter des réponses. C'est dans le sillage de celles dont témoignent les cosmogonies et cosmologies grecques et africaines que nous avons tenté de relever des constantes et invariants, mais aussi des variantes. Aux interrogations sur l'origine du monde, la création, le sens du devenir, la justification d'une théorie de la centralité, les implications sociales des cosmogonies et cosmologies, nous avons trouvé que ces pensées grecques et africaines, bien qu'appartenant à des zones géographiquement différentes, en ont apporté des réponses méritant l'usage des méthodes comparatives à travers l'étude objective de certains thèmes ou morceaux de ces discours révélant une permanence des préoccupations du genre humain.

  • Titre traduit

    Greek and African cosmogony and cosmology : a comparative analysis of some systems and representations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (510 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 502-510

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TAP RENNES 2005/4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.