Le passage problématique du retrait à la présence dans la pensée grecque

par Yan Marchand

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Nestor-Luis Cordero.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Peut-on se rapporter au retrait sans le rendre manifeste ? Cette entreprise est la solution politique qui situe les individus dans l'épure de la relation qu'est l'égalité au sein d'une totalité. Le mobile de cette entreprise est le repos, lequel résulte d'une lucidité sur le rien, initiée par Héraclite et Parménide. Et nous pensons nous accomplir dans la réalisation de ce rien par l'égalité. Toutefois, l'individu ne fait pas partie de la solution politique et si retrait il y a, il faut l'éclairer comme tel pour comprendre la merveille d'être qu'est toute présence. Il faut répéter le retrait pour se faire un monde et ne pas le résoudre en système. C'est par l'Autre dans le visage d'autrui, l'être de l'étant, la mémoire, les législations particulières, les colosses grecs et le daidalon, que nous ferons l'expérience de l'Autre grâce auquel je demeure en retour dans la présence comme chez moi. Ces répétitions me mettent en garde contre l'objectivation d'autrui, la réduction des étants à un stock, le progrès ontologique, la cité égalitaire, l'art : toutes ces manières lucides de remployer l'homme dans le néant originaire ; ce à partir et contre quoi, pourtant, nous sommes individués : la mort.

  • Titre traduit

    ˜Theœproblematical transition from retreat to presence in the Greek tradition


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (475 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [463-472]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TAP RENNES 2005/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.