Étude de l'infection du testicule humain par le VIH

par Vanessa Roulet

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Bernard Jégou.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les résultats obtenus dans le cadre de cette thèse portent sur l'infection du testicule humain par le VIH. Nous avons tout d'abord montré que les celulles de Leydig isolées sont permissives à certaines souches de VIH-2 et de SIV, mais ne sont pas infectées par le VIH-1. Ensuite, nous avons adapté et caractérisé un système de culture organotypique de testicule humain. Ce modèle permet de conserver les interactions cellulaires et moléculaires de l'ensemble des types cellulaires présents au sein des explants et de préserver l'activité métabolique des cellules de Leydig. L'architecture globale des tubes séminifères et l'intégrité du tissu interstitiel sont maintenus jusqu'à 16 jours de culture. Finalement, ce modèle nous a permis d'étudier la réplication d'une souche de VIH-1 R5X4 au sein du tissu testiculaire. La production de particules virales infectieuses a été détectée dans les surnageants de cultures exposées au virus, associée à une augmentation du nombre de copies d'ADN provirales au sein des explants. En conclusion, nos résultats montrent que le testicule infecté de manière productive par le VIH in vitro, représente un réservoir potentiel pour le virus.

  • Titre traduit

    HIV infection of human testis in vitro


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 203-226

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2005/191
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.