Modifications d'un exopolysaccharide biosynthétisé par une bactérie issue des écosystèmes hydrothermaux profonds

par Anne-Cécile Petit

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Nicolas Noiret et de Sylvia Colliec-Jouault.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Le travail concerne la modification d'un exopolysaccharide (EPS) biosynthétisé par une bactérie issue des écosystèmes hydrothermaux profonds. Ce polysaccharide complexe, de haute masse molaire, est constitué d'oses neutres et d'acides uroniques. La réduction de sa masse molaire est la première étape dans la conception de molécules d'intérêts variés. Deux voies de dépolymérisation ont été envisagées : physique avec les ultrasons et chimique avec la catalyse métallique. Les facteurs influents ont été déterminés pour ces deux voies. La dernière partie du mémoire est consacrée à la faisabilité de modifications chimiques de l'EPS natif ou dépolymérisé par ajout de groupements classiques. Des résultats de caractérisation et de quantification des modifications par des techniques d'analyses adaptées à chaque manipulation sont présentés.

  • Titre traduit

    Modifications of a bacterial exopolysaccharide from deep-sea hydrothermal origin


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (196 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de parties

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2005/153
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.