Couches minces d'oxydes ferroélectriques pour les dispositifs agiles en hyperfréquences : croissance par ablation laser et caractérisations

par Anthony Rousseau

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Maryline Guilloux-Viry et de Fabrice Huret.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'objet de ce travail est le dépôt par ablation laser et la caractérisation de couches minces de matériaux ferroélectriques pour la réalisation de dispositifs agiles en hyperfréquences. Nous nous sommes intéressés à un matériau de type phase d'Aurivillius et à une solution solide de tantalo-niobate de potassium, pérovskite dans laquelle la température de Curie est contrôlée par la composition. Après l'optimisation des conditions de croissance épitaxiale des couches minces, des dispositifs hyperfréquences coplanaires en or ont été réalisés sur des films minces de différentes compositions, sur substrats variés. Des mesures effectuées sur ces dispositifs ont mis en évidence des effets d'agilité élevés étant donné le champ électrique modéré appliqué. Nous avons montré l'influence de la composition et du substrat sur le comportement des films en hyperfréquences.

  • Titre traduit

    Thin films of ferroelectrics materials for tunable microwave devices : growth by pulsed laser deposition and characterisations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (179 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2005/123
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.