Synchronisation et exclusion chez les oiseaux : étude de la caille

par Gwenaëlle Pincemy

Thèse de doctorat en Biologie. Éthologie

Sous la direction de Catherine Guyomarc'h.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Chez les oiseaux, des relations inter-individuelles particulières peuvent être observées au sein de structures sociales spécifiques. L'objectif de cette thèse est d'étudier l'existence de ces relations selon la dualité opposée : synchronisation / exclusion. Cette étude a été menée chez un oiseau gallinacé, la caille. Chez les cailleteaux, nous avons mis en évidence l'existence de synchronisations des activités au niveau de la couvée et des relations inter-individuelles préférentielles. Celles-ci peuvent perdurer chez les adultes (pour les mâles). Chez les adultes, l'étude de chorus matinal de chant chez plusieurs groupes de cailles japonaises nous ont permis de déterminer l'implication importante de facteurs comme l'âge, la présence de congénères, en particulier des frères, la présence ou non du mâle le plus actif au sein du chorus, dans la cohésion du groupe et les synchronisations inter individuelles. Nous avons également pu déterminer l'existence d'exclusion ; bien que celle ci soit rare, elle existe, cependant c'est le phénomène d'inhibition de plusieurs individus, qui semble jouer le plus grand rôle dans la structuration du groupe de chorus.

  • Titre traduit

    Synchronization and exclusion in birds : studying the quail


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (298 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 231-240

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2005/68
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.