Activité antimicrobienne de peptides membranotropes et mécanisme de résistance chez mycoplasma pulmonis

par Lina Fassi Fehri

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Henri Wróblewski.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La résistance bactérienne aux antibiotiques est un problème de santé publique. Notre objectif est de mieux connaître les facteurs qui affectent l'efficacité antibactérienne des peptides antimicrobiens qui constituent des antibiotiques prometteurs. Nous avons étudié les interactions entre le mollicute Mycoplasma pulmonis et dix peptides différents. L'activité de ces peptides, à l'exception de la globomycine, est indépendante de la densité bactérienne mais est sensible à la concentration sérique du milieu de culture. Les combinaisons de peptides et d'antibiotiques ont montré des effets antibactériens additifs. Chez des clones sélectionnés pour leur résistance à la gramicidine D et à la mellitine, une surexpression de protéines de stress a été attribuée à des mutations dans le gène hrcA. La complémentation avec le gène hrcA sauvage restaure la sensibilité aux deux peptides démontrant que la résistance résulte d'une réponse au stress impliquant les gènes régulés par la protéine HrcA.

  • Titre traduit

    Antymcplasmal activity of membranotrope peptides and mechanism of resistance in Mycoplasma pulmonis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (178 f. -[79] f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 127-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2005/61
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.