Étude théorique et expérimentale des délais de Wigner aux interfaces : application des ondes évanescentes au laser tunnel

par Christophe Bonnet

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Albert Le Floch.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les lois de Snell-Descartes sont l'une des bases de l'optique. Mais ces lois sont-elles "instantanées" ? Newton avait déjà suspecté qu'à la réflexion totale, la lumière devait pénétrer légèrement dans le milieu de plus faible indice, ce qui est aujourd'hui décrit par les ondes évanescentes. L'existence de ces ondes peut se traduire sur le faisceau réfléchi par deux effets : un décalage spatial, isolé en 1947 par Goos et Hänchen, et un délai, introduit de façon générale par Wigner. Cette thèse a permis d'explorer le délai de Wigner à la réflexion sur les réseaux métalliques, où il avait pour la première fois pu être observé, mais aussi dans le cas "d'école" de la réflexion totale, permettant de répondre à la question posée par Newton : combien de temps met la lumière pour se réfléchir à la réflexion totale ? Ces ondes sont aussi à l'origine d'un autre phénomène surprenant : l'effet tunnel. Une application de cet effet est abordée à travers la réalisation d'un laser tunnel à fibres.

  • Titre traduit

    Theoretical and experimental study of Wigner delays at interfaces : application of evanescent waves to the tunnel laser


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (231 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 219-231

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2005/56
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.