Interaction magnétochirale : étude théorique et expériences dans les lasers

par Thierry Ruchon

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Albert Le Floch et de Marc Vallet.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'interaction magnétochirale, qui se manifeste notamment par une modification de l'indice de réfraction d'un milieu chiral soumis à un champ magnétique longitudinal, a été étudiée théoriquement et expérimentalement. D’une part, le modèle d'interaction dipôle-dipôle de l’activité optique a été étendu à la magnétochiralité. D’autre part, pour la mesurer, un interféromètre multi-ondes, actif et en anneau, a été construit. Pour les composés choisis, le limonène, la proline et les tartrates, les valeurs expérimentales obtenues avec cet interféromètre laser sont dans la gamme des 10-10-10-11/T. Elles sont en accord avec le modèle. Des premiers essais de cristallisations orientées par l'interaction magnétochirale, notamment celle des tartrates de Pasteur, sont présentés. Enfin, en utilisant des mélanges, il est montré que le magnétisme des solutions permet de contrôler l'interaction en amplitude et en signe. L'utilisation de ferrofluides est alors envisagée pour doper la magnétochiralité.

  • Titre traduit

    Magnetochiral interaction : theoretical study and experiments in lasers


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.298 p. (f)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.231ré f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2005/37
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.