Analyse moléculaire et génétique de mutants suppresseurs dans le gène SUP35 chez la levure Saccharomyces cerevisiae

par Svetlana Chabelskaya

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Michel Philippe.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Lors de ce travail nous avons obtenu et caractérisé des mutants suppresseurs dans le gène essentiel SUP 35 qui code pour le facteur de terminaison eRF3 chez la levure Saccharomyces cerevisiae. Nous avons identifié 5 mutations "missense" et 9 mutations "nonsense". Les souches correspondant aux mutations "nonsense" dans le gène SUP35 sont caractérisées par une diminution de quantité de protéine eRF3, par contre le niveau de mRNA SUP35 est oinchangé. Ces mutations "nonsens" ne sont pas léthals pour différentes souches (fonds génétique différents) même en abscence de mutation dans les gènes codant pour les tRNAs. Nous avons montré que les souches contenant les mutations dans les gènes SUP35 ou SUP45 sont caractérisées par des altérations du NMD ("Nonsense Mediated mRNA Decay), mécanisme qui élimine les ARNm contenant un codon stop en début de phase codante.

  • Titre traduit

    Molecular and genetic analysis of suppressor mutants in the gene SUP35 of yeast Saccharomyces cerevisiae


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (140 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.206 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2005/22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.