Influence de l'hétérogénéité du paysage sur l'utilisation de l'espace et l'interaction habitat - prédation : exemple de la perdrix grise en plaine céréalière

par Jérémie Guyon

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Yannick Delettre.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La perdrix grise de plaine est un oiseau gibier de la famille des Phasianidés. Son milieu de vie est diversifié, allant des zones de bocage traditionnel aux grandes plaines céréalières très simplifiées, mais toujours en lien avec les systèmes agricoles. Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale et la modernisation de l’agriculture, le déclin de cette espèce s'est accentué, notamment en Europe de l'ouest. Le but de ce travail est d'analyser l'utilisation de l'espace par les perdrix grises et leur devenir, en lien avec la structure et la composition du paysage. L'étude porte sur deux sites céréaliers très intensifs, dans lesquels existe une forte prédation par rapaces. En outre, il s'agira d'analyser le lien habitat - risque de prédation dans le but de gérer efficacement l'espèce dans ce contexte paysager. Une première partie traite de la grande variabilité observée dans la taille des domaines vitaux. Les résultats montrent, qu'en paysage de mosai͏̈que à grain grossier, c'est la quantité de bordures, source d'alimentation et de sites de nidification, qui est limitante pour la surface de la zone d'activité des perdrix. Plus le paysage est homogène et caractérisé par des taches de grande surface, plus les perdrix accroissent la taille de leur domaine vital en incluant davantage de bordures. Une deuxième partie concerne la sélection de l'habitat. Les résultats soulignent une variabilité dans le choix des oiseaux, selon une échelle spatio-temporelle. Au sein du paysage, la sélection du domaine vital par les perdrix est surtout guidée par leurs besoins en terme de ressources nécessaires à la reproduction : champs de céréales et éléments linéaires (chemins et bords de chemin). Puis, au sein du domaine vital, les couverts disponibles du moment seront choisis, les perdrix en changeant au fil des différentes activités de récolte. Ainsi, l'intégration d'échelles spatiales et temporelles pertinentes permettent de proposer une hypothèse selon laquelle la sélection de l'habitat chez la perdrix grise est la résultante d'un compromis entre la recherche de structures pour la reproduction, la recherche de couverts de protection et la recherche de ressources alimentaires. L'étude des relations entre le devenir des perdrix et/ou leur risque de prédation et la structure et composition du paysage n'a pu révéler que des tendances ; celles-ci pourront être validées ou non par une étude plus précise sur différents types de paysages. Ces tendances suggèrent une prédation plus importante quand les parcelles de cultures industrielles (betteraves et pommes de terre) sont plus distantes les unes des autres. Dans le détail, la prédation par rapaces serait plus importante en milieu simplifié et la prédation par carnivores plus fréquente à proximité des boisements. Une réflexion générale porte sur :Les améliorations possibles à apporter au protocole afin de traiter ce type de problématique et les apports d'une approche paysagère dans ce type d'étude, démontrant par là-même l'importante complexité des relations. Les mécanismes alternatifs pouvant jouer un rôle dans le système prédateur / proie potentielle décrit. Cette perspective permet de replacer les individus dans leur contexte écologique et suggère que tout un ensemble de facteurs, plus ou moins liés au paysage, peut influer sur ce système et concourent à augmenter la probabilité de rencontre entre prédateurs et perdrix grises. Les mesures ou aménagements envisageables d'après nos résultats ou faisant défaut sur ce type de paysage.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 176 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 243 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Beaulieu.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2005/6
  • Bibliothèque : Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : ThesEcobio00114

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005REN1S006
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.