La construction politique des agglomérations : logiques politiques et dynamiques institutionnelles : une comparaison franco-québécoise

par Anne Mévellec

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Joseph Fontaine et de Marc Urbain Proulx.

Soutenue en 2005

à Rennes 1 en cotutelle avec l'Université du Québec à Chicoutimi .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur la construction politique des agglomérations. A partir des expériences des fusions municipales québécoises et des nouvelles communautés d'agglomération françaises, on examine la manière dont les systèmes politiques locaux s'approprient les processus de transformation impulsés par le palier national. Ces expériences de mise en adéquation d'un territoire urbain fonctionnel et d'une formalisation juridico-politique se fait à travers la notion d'agglomération. L'objectif est double : comprendre comment des systèmes supralocaux déjà formalisés réagissent à l'obligation de transformation. Mais aussi, à travers ce processus de transformation institutionnelle, mettre à jour les liens qui unissent : politique, action publique et territoire. En identifiant des périodes dites de transition institutionnelle, trois angles ont été privilégiés : l'institutionnalisation du territoire de l'agglomération, le métier d'élu local et les formes de légitimation de l'institution.

  • Titre traduit

    ˜The œpolitical creation of "agglomeration" : political logics and institutional dynamics : a French-Quebec comparison


  • Résumé

    This research deal with the political creation of urban areas. Based on Quebec's experiences of forced municipal mergers generated by the Harel reform and on the French urban communities created by the Chevènement law, the author examines the way local political systems adopt transformation processes set off at a national level. Theses cases of form-fitting an urban territory in a formal legal setting are achieved though the notion of agglomeration. Two objectives are pursued : understanding how urban systems, already in function, react to the constraint of these imposed structures. Secondly, the process of institutional transformation reveals the bonds that tie politics, public action and territory together. The author favoured three perspectives in studying these periods of institutional change : the institutionalisation of the agglomeration's teritory, the role of elected officials and the different forms of justification of the new institution.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XI-512 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 487-512. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2005/7
  • Bibliothèque : Institut d'études politiques. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : AC 70 MEV

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGFRENN2005/7
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.