L'histoire d'une place forte à l'époque moderne : Givet

par Sébastien Brodier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Viviane Barrie-Curien.

Soutenue en 2005

à Reims .


  • Résumé

    Cette étude vise à rendre, à travers l'exemple de Givet, toute la complexité de l'objet historique place forte à l'époque moderne. Givet a été choisi en raison de deux singularités dont il importe de rendre compte. De 1555 à 1680, il est placé sous la souveraineté des Habsbourgs de Madrid, alors maîtres des "pays de par-deçà". Après 1680, il fait partie du royaume de France. Ce passage sous la bannière des fleurs de lys n'est pas remis en question durant le reste de la période. Il permet par conséquent d'analyser dans quelle mesure il constitue une rupture pour chacun des éléments qui structurent la vie de la place forte. Une autre singularité de Givet réside dans ses liens avec la principauté épiscopale de Liège. Ceux-ci, antérieurs à la période, ne se disloquent que sous la Révolution. La volonté d'appréhender sur la longue durée l'évolution de chacun des éléments autour desquels s'organise la vie d'une place forte fait que plusieurs axes d'étude sont suivis en parallèle. Le premier concerne l'ensemble fortifié. Est étudiée la manière dont les principes de la "Trace italienne" sont mis en œuvre pour le constituer, puis le perfectionner. Les choix effectués par les souverains successifs au sujet des fortifications givetoises relèvent cependant de bien d'autres choses que de simples considérations techniques. Comprendre leur réelle portée implique de reconstituer l'évolution du contexte stratégique, mais aussi financier. L'étude d'une place forte est aussi celle de son personnel militaire. La prosopographie permet d'éclairer les évolutions que connaissent le groupe des individus chargés de son commandement, ainsi que celui des responsables techniques. Pour les hommes de troupes, les comptes sont plus utiles. Il en est de même pour les relations économiques entre les civils et l'armée. Les premiers trouvent un réel bénéfice dans ces rapports. Celui-ci n'est pas annulé par les éventuels désordres sociaux ou religieux générés par la présence de militaires.

  • Titre traduit

    The Story of a strong place in early modern period : Givet


  • Résumé

    This study aims to render, through the example of Givet, all the complexity of the historical object strong place in early modern period. Givet has been chosen because of two peculiarities which matter to account for. From 1555 to 1680, it is placed under the sovereignty of the Habsburg of Madrid, at that time masters of the "pays de par-deçà". After 1680, it is part of the kingdom of France. This passage under the banner of the flowers of lily hasn't been questioned during the rest of the period. It allows accordingly analysing in which measure it constitutes a breaking for each of the elements that structure the life of the strong place. Another particularity of Givet rests in its links with the Episcopal principality of Liege. These one, former to the period, don't break up before the Revolution. The will of apprehending on the long duration the evolution of each of the elements around which gets the life of the strong place gets organised makes that several axis of study have been followed parallel. The first concerns the fortified whole. Is studied the way of which the principles of "Trace italienne" are brought into operation to constitute it, then to improve it. Choices made by the successive sovereigns relating to fortifications of Givet reveal however a lot of other things than simple technical considerations. To understand their real bearing involves reconstructing the evolution of strategic context, but financial too. The study of a strong place is also this of its military personal. Prosopography permits to throw lights on the evolutions that know the group of the individuals who are in charge of its command, and the one of the technical responsibles. In the case of soldiers, accounts are more useful. It is the same thing for economical relations between civilians and the army. The firsts find a real benefice in these connections. This one is not cancelled by the eventual social or religious disorders generated by the presence of servicemen.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 6 vol. (1789 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 343 réf. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.