Hydrodésulfuration ultime des gazoles en présence de composés azotés réfractaires

par Volaniaina Rabarihoela-Rakotovao

Thèse de doctorat en Chimie organique, minérale, industrielle

Sous la direction de Sylvette Brunet.


  • Résumé

    Les normes européennes imposent de produire un carburant ayant de très faibles teneurs en soufre, ce qui implique de mieux comprendre les mécanismes de transformation des molécules soufrées réfractaires contenues dans les gazoles en présence d'inhibiteurs. Pour cela, la transformation de molécules modèles représentatives de celles contenues dans les gazoles (le dibenzothiophène et le 4,6-diméthyldibenzothiophène comme molécules soufrées et l'acridine et le 1,4-diméthylcarbazole comme molécules azotées) a été évaluée dans des conditions les plus proches possible de celles de l'HDS profonde. L'impact négatif du sulfure d'hydrogène sur l'HDS des dibenzothiophènes, surtout selon la voie DSD, a été confirmé. Le catalyseur NiMoP/Al2O3 est plus sensible à H2S que son homologue CoMoP/Al2O3, le paramètre déterminant de comparaison étant le rapport H2S/H2. Enfin, nous avons bien montré expérimentalement et confirmé par le calcul qu'essentiellement les composés azotés basiques étaient des inhibiteurs de l'HDS des dibenzothiophènes. Cet effet inhibiteur serait plus important sur la voie HYD que sur la voie DSD.

  • Titre traduit

    Deep hydrodesulfurisation of diesel fuels in presence of refractory nitrogen compounds


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (165 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 141 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 05/POIT/2271-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.