Phylogénie moléculaire et évolution de la taille du génome chez les nématodes

par Stéphanie Leroy

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Serge Morand.

Soutenue en 2005

à Perpignan , dans le cadre de École doctorale Énergie environnement (Perpignan) .


  • Résumé

    Les nématodes sont, juste après les arthropodes, les animaux pluricellulaires les plus nombreux sur terre, tant en individus qu'en espèces. Les nématodes sont des organismes qui peuvent être libres comme parasite, ce qui permet de s'intéresser à l'apparition ou plutôt aux apparitions du parasitisme au sein de ce phylum ancien. Le parasitisme serait apparu à plusieurs reprises de manière indépendante au sein du phylum des nématodes, mais il est nécessaire de reconstruire une phylogénie solide pour positionner ces événements d'apparition du parasitisme. La première partie de cette étude est donc consacrée à la reconstruction d'une telle phylogénie par l'analyse de plusieurs gènes : l'ARN ribosomique nucléaire 28S, les ARN robosomiques mitochondriaux 16S et 12S, et les trois gènes codant pour la cytochrome oxydase 1, le facteur d'élongation 1, et l'histone 3. Les conséquences de changement de mode de vie (libres vers parasites) ont des effets importants par exemple sur la taille des nématodes. Si le mode de vie des ces organismes a des effets si importants sur la taille de leur corps, et par voie de conséquence sur les traits de vie corrélés à la taille (fécondité par exemple), alors on peut s'interroger sur des effets sur le génome. La seconde partie de cette étude est donc consacrée à savoir si cette taille de génome est liée au mode de vie libre ou parasite chez les nématodes. Et lorsque l'on est devenu parasite le retour à l'état libre est-il possible ?

  • Titre traduit

    Nematode molecular phylogeny and genome size evolution


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : (1 vol.) 119f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 101-111

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2005 LERO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.