Alfredo Bryce Echenique et son oeuvre, le genre (masculin/féminin) comme enjeu romanesque : du "je" perdu au "je" retrouvé

par David Victorri

Thèse de doctorat en Etudes ibériques et latino-américaines

Sous la direction de Daniel Meyran.

Soutenue en 2005

à Perpignan .


  • Résumé

    Dans cette thèse j'envisage l'œuvre de l'écrivain péruvien Alfredo Bryce Echenique sous l'angle du genre, entendu comme questionnement de ce que sont le masculin et le féminin. Á travers les écrits de Pierre Bourdieu, d'Élisabeth Badinter, de Françoise Héritier et de Simone de Beauvoir, notamment, ainsi qu'à l'aide de la psychanalyse, je définis la problématique du genre comme essentielle dans l'œuvre d'Alfredo Bryce Echenique. Je m'appuie sur l'aspect "autobiographique" de cette œuvre pour tenter de mettre en lumière un cycle qui correspond aux ouvrages e��crits par l'auteur alors qu'il se trouve en Europe, c'est-à-dire entre 1964 et 1999. Ce cycle, tel que je le conçois, montre comment l'écrivain se dévoile progressivement à ses lecteurs pour finir par affirmer une identité " genrée ", marquée par la remise en question des catégories génériques tranchées. J'envisage le parcours littéraire de cet auteur comme une revendication pour le droit à la différence et comme remise en question des attitudes et qualités considérées, traditionnellement, comme convenant " naturellement " aux hommes et aux femmes. Dans mon hypothèse, cette affirmation progressive de soi de la part de l'auteur, facilite son retour au Pérou, qu'il avait quitté à cause, entre autres, de l'opposition de son père à sa vocation d'écrivain.

  • Titre traduit

    Alfredo Bryce Echenique and is work, gender (male/female) as a stake for the fiction: from the lost "I" to the recovered "I"


  • Résumé

    In this thesis, I envisage the Peruvian writer Alfredo Bryce Echenique's work from the angle of a questioning about what masculine and feminine genders are. Through the writings of Pierre Bourdieu, Elisabeth Badinter, Francoise Héritier and Simone de Beauvoir; and with the help of psychoanalysis, I define the problem of the gender as essential in Alfredo Bryce Echenique 's work. I rely on the "autobiographical " aspect of this work to try to bring to light a cycle that corresponds to the works the writer wrote while he was in Europe, that is to say between 1964 and 1999. This cycle, as I conceive it, shows how the writer progressively reveals himself to the reader, to finally assert a "gendered" identity which is marked by the calling into question of definite generic categories. I envisage the writer's literary route as the claiming of a right to difference, and as a calling into question of qualities and attitudes traditionally considered as "naturally" suitable for men and women. According to my hypothesis, this progressive assertiveness facilitates his return to Peru, his country he left because, among other things, of his father's opposition to his vocation for writing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (547 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 463-517

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2005 VIC

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.