Rigidité des prix, nouvelle courbe de Phillips, politique monétaire : quelques travaux empiriques

par Hervé Le Bihan

Thèse de doctorat en Économie appliquée

Sous la direction de Patrick Sevestre.

Soutenue en 2005

à Paris 12 .


  • Résumé

    Cette thèse regroupe six articles empiriques consacrés à la rigidité des prix, la "nouvelle" courbe de Phillips et les règles de politique monétaire. Le premier met en évidence l'hétérogénéité dans la rigidité des prix en utilisant des données individuelles de prix à la consommation. Le second article estime des nouvelles courbes de Phillips pour différents pays et met en évidence le rôle de la composante inertielle de l'inflation. Le troisième article explique par la présence d'erreur de spécifications la différence entre les résultats obtenus par différentes méthodes. Le quatrième article compare et évalue pour la France différents indicateurs d'inflation sous-jacente. Le cinquième réestime la fonction de réaction de la Réserve Fédérale en utilisant plusieurs estimateurs (GMM et maximum de vraisemblance). Le dernier article estime deux modèles macroéconomiques, pour les Etats-Unis et l'Allemagne, puis calcule et compare les règles de politique monétaire optimales dans les modèles.

  • Titre traduit

    = Six empirical essays on price rigidity, the new Phillips curve and monetary policy


  • Résumé

    This dissertation brings together six empirical essays on price rigidity, the New Phillips curve, and monetary policy, which fit in the "New keynesian" framework. The first essay documents heterogeneity in price stickiness using French consumer price individual data. The second estimates New Keynesian Phillips curves and evaluates the respective role of backward and forward looking components in inflation. The third essay relies on misspecification to propose a rationalization for the conflict across econometric approaches observed when estimating New Phillips curves. The fourth one compares indicators of core inflation in the case of France, and rank them according to various criteria. The fifth essay reexamines the Federal Reserve reaction function using a maximum likelihood as well as various GMM estimators. The last essay estimates macroeconomic models for the US and Germany, and then determines and compares optimal monetary policy rules in the two countries.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (240 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 19-23

Où se trouve cette thèse ?