L'impact de l'annonce de bénéfices sur le marché financier français

par Ehui Evariste Simon Atron

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pascal Grandin.

Soutenue en 2005

à Paris 12 .


  • Résumé

    Ce travail est dans la lignée des études sur le contenu informationnel des annonces de bénéfices mis en évidence par Ball et Brown (1968) et Beaver (1968). Ces travaux suggèrent un contenu informatif des annonces de bénéfices : les sociétés qui ont des bénéfices décevants voient leurs cours baisser anormalement et inversement pour les sociétés qui publient les meilleurs bénéfices. Cependant, il n'y a pas un consensus sur les explications des rentabilités anormales suite aux annonces des bénéfices. Cette recherche empirique examine le comportement des investisseurs et des prévisions des analystes lors de la publication des résultats sous les hypothèses de la finance comportementale et sous celles de l'orthodoxie financière sur le marché financier français sur la période 1988 – 1999. Les résultats montrent que les investisseurs réagissent favorablement à l'annonce de bonne nouvelle et défavorablement à l'annonce de mauvaise nouvelle sur les bénéfices sur le marché financier français. Les cours s'ajustent progressivement aux annonces de bénéfices, ce qui est cohérent avec l'efficience des marchés et les investisseurs ne sous-réagissent pas comme dans les études de Bernard et Thomas (1989, 1990) et Barberis, Shleifer et Vishny (1998) sur le marché américain. Cependant, les prévisions des analystes financiers sont sujets à des biais de prévisions lors de la publication des bénéfices annuels sur le marché financier français: biais d'optimisme, sous-réaction et sur-réaction. Les prévisions des analystes seraient gouvernées par trois heuristiques lors de la publication des bénéfices : les heuristiques de disponibilité, de représentativité et d'ancrage-ajustement.

  • Titre traduit

    Impact of the earnings announcements on the french stock market


  • Résumé

    This study is in the line of the post-earnings announcements drift documented by Ball and Brown (1968) and Beaver (1968). This phenomenon suggests an informative content of the earnings announcements: the firms which have disappointing benefit saw their results dropping abnormally and conversely for the firms which publish the unhoped results. However, there is not a consensus on the post-earnings announcements drift explanations in the financial literature. This empirical study examine the investors' behavior and the analysts' forecasts at the time of the earnings' announcements under behavioral assumptions opposed to financial orthodox on the French stock market over the period 1988 – 1999. The results show that the investors react favorably to the good news and unfavorably to the bad news on the French financial market. The prices are gradually adjusted with the earnings announcements, which is coherent with the markets' efficiency and the investors don't under-react as in the studies of Bernard and Thomas (1989, 1990) and Barberis, Shleifer and Vishny (1998) on the american stock market. However, the analysts' forecasts are subject to the forecasts' bias: optimism's bias, underreaction and overreaction. The analysts' forecasts would be influenced by three heuristic: leniency, representativeness and anchoring-adjustment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (368 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 370-306

Où se trouve cette thèse ?