Caractérisation d'une forme recombinante, soluble et trimérique, de la glycoprotéine G du virus de la rage et application à l'étude de voies de signalisation dépendantes de p75NTR

par Ludmilla Sissoëff

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Christine Tuffereau.


  • Résumé

    La glycoprotéine G (G) est l'unique glycoprotéine du virus de la rage ; elle forme des spicules trimériques à la surface du virus. C'est un nouveau ligand pour p75NTR, récepteur des neurotrophines, dont l'ectodomaine est composé de quatre domaines riches en cystéine (DRC). Nous avons tout d'abord montré que la trimérisation stable de l'ectodomaine de G est nécessaire à son interaction avec p75NTR (l'ectodomaine de G formant des trimères instables qui se dissocient en monomères). La construction d'une protéine G recombinante composée de l'ectodomaine, fusionné à un motif de trimérisation, «le foldon» de la fibritine du phage T4, a permis de stabiliser G sous une forme trimérique. Cette protéine adopte une conformation antigénique similaire à la G native au niveau carboxy-terminal et interagit avec p75NTR avec une forte affinité. Nous avons ensuite exprimé un domaine suffisant de G capable d'interagir avec p75NTR. Une méthode de purification partielle de G conservant sa fonctionnalité a été mise au point. Enfin, nous avons abordé l'influence de G sur des voies de signalisation dépendantes de p75NTR et impliquées dans la croissance neuronales. Nous avons montré que G, en se fixant sur la DRC1, favorise l'interaction entre p75NTR et NgR, entraînant une activation de Rhoa qui conduit vraisemblablement à l'ihnibition de régénération axonale. Le DRC1 de p75NTR semble un rôle modulateur dans l'interactiçon avec NgR. D'autre part, en favorisant l'interaction entre p75NTR et Necdin, G semble accélerer la différenciation des cellules PC12Necdin comme le NGF.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 196-209

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Châtenay-Malabry, Hauts-de-Seine). Service Commun de la Documentation. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 05PA114810 B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.