Etudes des shunts artério-veineux cérébraux en imagerie par résonance magnétique (IRM) de perfusion

par Denis Ducreux

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Imagerie médicale

Sous la direction de Jacques Bittoun.


  • Résumé

    Introduction : Les shunts artérioveineux cérébraux provoquent céphalées, épilepsie et déficits neurologiques. Nous avons étudié la physiopathologie de ces affections en IRM de perfusion cérébrale à 1. 5 T, afin d'essayer de corréler les symptômes cliniques avec les anomalies hémodynamiques. Matériels et Méthodes : 39 patients et de 10 volontaires sains, ont été imagés en IRM de perfusion à 1. 5 T, avec injection pulsée de Gadolinium. Les séries d'images IRM ont été analysées en utilisant la méthode de dilution des indicateurs. Les paramètres CBV et CBF ont été mesurés dans deux zones cérébrales spécifiques chez tous les sujets, en estimant quatre fonctions d'entrée artérielle (AIF) : « Locale », « Régionale », « Régionale Proportionnelle », et « Globale ». La meilleure méthode d'estimation de l'AIF a été déterminée en utilisant la méthode statistique « NGS » (No Gold Standard). Nous avons ensuite analysé les valeurs de CBV et CBF chez les témoins et les patients afin de relier signe clinique et anomalies de perfusion, en utilisant des tests statistiques de Fisher, V de Cramer, du Chi deux et Phi. Résultats : Les CBV et CBF des patients étaient différents de ceux des témoins quelle que soit la méthode d’AIF. Trois types d'anomalies de perfusion étaient présentes à distance de la zone de shunt (hyperperfusion, hypoperfusion et congestion veineuse) chez 91 % des patients. La meilleure méthode d'estimation selon NGS était la « Régionale Proportionnelle », permettant seule d'identifier une relation significative entre hyperperfusion et épilepsie. Conclusion : Nous avons observé une relation liant l'hyperperfusion et l'épilepsie, et proposé des hypothèses physiopathologiques.

  • Titre traduit

    Brain arteriovenous shunts studies in perfusion MRI


  • Résumé

    Introduction: Brain Arteriovenous shunts are diseases that induce seizures, headaches and focal deficits. We studied their pathophysiology using 1. 5 T Perfusion MR trying to relate hemodynamics abnormalities and symptoms. Material and Methods: 39 patients and 10 healthy subjects were included. We performed perfusion MRI on a 1. 5 T scanner with Gd bolus injection. MRI series were processed using indicator dilution theory CBV and CBF parameters were estimated in two specific brain areas using four arterial input function estimations: "Local", "Regional", "Regional Scaled", and 'Global". Best of these AIF estimates was assessed using the NGS statistical method. We then compared patients and volunteers CBV and CBF results trying to relate symptoms and perfusion abnormalities using Fisher, Cramer, Chi square and Phi tests. Results: Patients CBV and CBF values were different to those estimated in volunteers in all AIF estimates. Three perfusion abnormalities were observed: hypo, hyperperfusion and venous congestion in 91% of patients. The best AIF estimate assessed using NGS was "Regional Scaled", with significant relation between hyperperfusion and seizures. Conclusion: We observed a significant relation between hyperperfusion and seizures in the AVS patients.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 182-198

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2005)188
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.