Analyse des fondements des politiques publiques des NTIC en France (1994-2004) : entre innovation et régulation dans une société complexe

par Amar Lakel

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jean Mouchon.

Soutenue en 2005

à Paris 10 .


  • Résumé

    La communication médiatisée est le fruit d'un système de " traduction " des invitations de la technologie comme potentialité d'action dans un champ social. Un ensemble d'auteurs (ALTER, 1985, 1987 ; CALLON et alii, 1997, 2001 ; FLICHY, 2003 ; VITALIS, 1988) a tenté de montrer que ces processus de " traduction " sociale ne pouvaient être éclairés qu'à l'aune de la construction de systèmes de pouvoir interagissant. Internet, proposé comme un modèle organisationnel et sociétal alternatif, est-il en train de bouleverser les catégories d'action de l'Etat, en charge de maintenir l'ordre du discours dans espace public démocratique ? Dans le cadre de cette thèse en sciences de l'information et de la communication, nous avons souhaité analyser la politique publique des nouvelles technologies de l'information en France de 1994 à 2004. Notre hypothèse de travail nous pousse à analyser ces mutations comme la migration, dans le modèle de gouvernance politique de l'espace public, du paradigme de gouvernance critique et stratégique, reposant sur le contrôle cybernétique des systèmes d'information et de communication. A travers l'étude de la production de nouveaux paradigmes communicationnels, nous avons voulu dégager la construction, non seulement des référentiels d'action, mais aussi des systèmes techniques de communication entre l'Etat et la société. A l'aune d'une société de l'information et de la communication complexe, l'Etat est-il encore capable de produire des modes de gouvernementalité efficace ?

  • Titre traduit

    ˜An œanalysis of the foundations of French ICT public policy (1994-2004) : between innovation and regulation in a complex society


  • Résumé

    Mediatized communication is the fruit of a " translation " system of calls for technology as a potentiality for action in a social field. A number of authors (ALTER, 1985, 1987 ; CALLON et alii, 1997, 2001 ; FLICHY, 2003 ; VITALIS, 1988) have attempted to show that these social " translation " processes can only be understood by studying the construction of interacting power systems. Is the internet, presented as an alternative organizational and societal model, in the process of disrupting the state's categories of action in its role of guardian of democratic public space's discursive order? In the context of this Information and Communication Sciences dissertation, we seek to analyze French public policy regarding new information technology from 1994 to 2004. Our hypothesis has led us to analyze these mutations as a migration - in the public space's model of political governance - of the paradigm of critical and strategic governance, based on the cybernetic control of information and communication systems. Through the study of the production of new communicational paradigms, we sought to shed light not only on action referentials, but also on the technical systems of communications between the state and society. In the context of a complex information and communication society, is the state still capable of producing efficient modes of governmentality?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (580 f.)
  • Notes : Thèse non corrigée
  • Annexes : Bibliogr. f. 560-576

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 05 PA10-156
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.