Bergery, Deta, Doriot et l'encadrement de la jeunesse : objectifs, réseaux, organisation (1933-1944)

par Sébastien Pietrasanta

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Gilles Le Béguec.

Soutenue en 2005

à Paris 10 .


  • Résumé

    Gaston Bergery, the radical, Marcel Déat the socialist and Jacques Doriot the communist a11 break with their respective parties in the early nineteen-thirties. Each one founded his own political party (Parti Populaire Français, Parti Frontiste, Parti Socialiste de France, Union Socialiste et Républicaine). Gradually, the three defectors evolve and embody ultra collaboration during World War II. Other than their political parties, Bergery, Déat and Doriot found youth organisations: Jeunesses Frontistes, jeunesses néo-socialistes, Jeunesses Socialistes et Républicaines, Union Populaire de la Jeunesse Française {UPJF} before 1940 and Jeunesses Populaires Françaises (JPF), Jeunesses Nationales Populaires (JNP) during the Occupation. Those youth movements have not had the same history but have been very helpful to their parties to recruit new members, for militant chores and the development of propaganda.

  • Titre traduit

    Bergery, Deat, Dorot and their youth organisations (1933-1944)


  • Résumé

    Bergery, le radical. , Déat le socialiste et Doriot le communiste ont rompu avec leur parti respectif au début des années trente. Ils ont chacun fonder un parti politique (Parti Populaire Français, Parti Frontiste, Parti Socialiste de France, Union Socialiste et Républicaine). Progressivement, les trois transfuges de la gauche vont évoluer et deviennent les principaux représentants de la collaboration ultra durant la. Seconde guerre mondiale. A côté de leur parti politique, Bergery. Déat et Doriot fondent des organisations de jeunesse : Jeunesses Frontistes, jeunesses néo-socialistes, Union Populaire de la Jeunesse Française {UPJF} avant 1940 et Jeunesses Populaires Françaises {JPF}, Jeunesses Nationales Populaires (JNP ) pendant l'Occupation. Ces mouvements de jeunesse n'ont pas la même histoire mais ont su être une aide précieuse pour le parti dans le recrutement d'adhérents, l'accomplissement des tâches militantes et dans la diffusion de la. Propagande.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (514-[103] f.)
  • Notes : Thèse non corrigée
  • Annexes : Bibliogr. f. 500-511

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 05 PA10-150 (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.