L'empreinte de Rome dans l'ouest de la Gaule Belgique d'Auguste à la fin du IVe siècle

par Blaise Pichon

Thèse de doctorat en Histoire ancienne

Sous la direction de Hervé Inglebert.

Soutenue en 2005

à Paris 10 .


  • Résumé

    Entre le Principat d'Auguste et le règne de Claude, la Gaule Belgique, conquise par César, est dotée des éléments jugés indispensables par Rome pour garantir son autorité : l'organisation en cités pourvues d'un chef-lieu se met en place, ainsi que le réseau routier stratégique. Cependant, l'empreinte de Rome sur les 7 cités de l'ouest de la Gaule Belgique ne saurait se limiter à ces éléments. Dès cette phase initiale, on observe aussi une aspiration à la romanité d'une partie au moins des populations locales. Le cadre urbain est particulièrement révélateur de ce succès de la romanité, qui se renforce et se généralise entre le milieu du Ier s. Apr. J. -C. Et le IIIe s. : les villes se multiplient, tandis que les sanctuaires, puis les campagnes prennent une physionomie romaine. A partir du IIIe s. , les mutations que connaît l'ouest de la Gaule Belgique, sous l'effet de facteurs internes et de la pression germanique, ne détruisent pas cette romanité, dont le contenu connaît néanmoins des changements.

  • Titre traduit

    ˜The œmark of Rome in the western part of Belgian Gaul from Augustus to the 4th century


  • Résumé

    From Augustus to Claude, the Gallia Belgica received the essential elements which guaranteed the roman power : civitates and their chief towns are created, like main military roads. But the mark of Rome in the seven western civitates in Gallia Belgica does not limit to these elements. Since the augustean time, we may see that a part of local populations wishes to become roman. Urban development shows particularly the success of romanitas between the middle of the 1st century AD and the end of the 3rd century. There are many towns, and sanctuaries then countryside become roman. After the middle of the 3rd century, the numerous changes in western Gallia Belgica, because of internal causes and Germanic pressure, does not destroy this romanitas, which is partly changed though.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (565 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 532-550

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 05 PA10-124 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.