Nature, perception, idéalisation dans la philosophie de Edmund Husserl

par Emiliano Trizio

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Didier Franck et de Mario Ruggenini.

Soutenue en 2005

à Paris 10 en cotutelle avec l'Università degli studi (Venise, Italie) .


  • Résumé

    Ce travail est consacré aux analyses husserliennes sur le rapport entre le monde de la perception et sa description physico-mathématique. On analyse le rôle de cette problématique dans le cadre de l'idéalisme de Husserl et on essaie de comprendre l'opposition entre idéalisme phénoménologique et réalisme scientifique. On montre que les réflexions de Husserl à ce sujet contribuent à la définition du sens et de la possibilité de l'idéalisme phénoménologique. Ensuite on étudie l'origine des idéalisations géométriques et physiques dans le monde de la vie. En particulier, on examine le rôle de l'opération de mesure dans la naissance de la physique et les conséquences de l'emploi des instruments de mesure pour le statut des idéalisations physiques. On essaie en outre de mettre en relation la phénoménologie avec les thèmes de la philosophie de la science contemporaine, en développant des analyses originales qui se situent à mi-chemin entre phénoménologie et philosophie de la science.

  • Titre traduit

    Nature, perception, idealisation in Edmund Husserl's philosophy


  • Résumé

    This work focuses on Husserl's analysis of the relation that holds between the world of perception and its physical and mathematical description. We discuss the role of this issue within the framework of Husserl's idealism, and we offer an analysis of the contrast between phenomenological idealism and scientific realism. It is argued that Husserl's analysis contributes to the understanding of the sense and possibility if phenomenological idealism. We investigate the foundations of geometrical and physical idealisations in the life-world. More specifically, we analyse the role that measurement procedures play in the origin of physics, and the consequences of the use of measuring instruments on the status of physical idealisations. With this treatment we aimed at establishing a relationship between phenomenology and the issues treated in contemporary philosophy of science. Our work, then, should be thought of as standing midway between these two philosophical programmes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (308 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 287-308

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 05 PA10-104
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.