Recherche de psychologie clinique et pathologique : étude de la toxicomanie chez les femmes iraniennes

par Farah Kontoratchi

Thèse de doctorat en Sciences psychologiques et sciences de l'éducation

Sous la direction de Nicole Mosconi.

Soutenue en 2005

à Paris 10 .


  • Résumé

    La recherche se porte sur la toxicomanie concernant particulièrement les femmes. Elle rétablit la chronologie du phénomène en Iran sur différents points de vue, formes de consommation, types de consommateurs, également les significations attribuées aux usagers. Dans cette thèse l'accent est porté sur différents facteurs influençant ce type de comportement, la toxicomanie. Pour nous permettre d'approcher du mieux à notre but et de saisir la place que ces femmes se font dans une société en pleine mutation politico-sociale et religieuse, dans notre étude nous avons abordé les aspects psycho-clinique et pathologique, éducatif, social, politique, religieux et économique, depuis des décennies on est témoin dans le monde a une progression de la toxicomanie. Ce phénomène peut être du aux carences individuelles, familiales et a une crise sociale. Face à ce phénomène, les pays industrialises et développes ont déjà acquis une expérience de la planification dans la matière prévention, traitement. . . Des produits toxiques, mais cela n'est pas le cas pour les pays en voie de développement par manque de moyens.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (322 p.)
  • Notes : Thèse confidentielle
  • Annexes : Bibliogr. p. 311-322

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 05 PA10-56
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.