Désirs d'enfance : le corps et ses avatars chez Lewis Carroll et James Matthew Barrie : les Alice et Peter Pan

par Virginie Leblanc

Thèse de doctorat en Langues, littératures, et civilisations des pays anglophones

Sous la direction de Monique Chassagnol.

Soutenue en 2005

à Paris 10 .


  • Résumé

    Dans les Alice et Peter Pan, Lewis Carroll et James Matthew Barrie reconstituent leur objet de désir, étudient le corps en métamorphose, le développement du monstrueux, jusqu’à l’altération des enveloppes corporelles de leurs enfants rêvés qui se fragmentent et créent des doubles. Les auteurs, mus par leur désir de soumission, imposent au lecteur une vision unique de leurs œuvres, manipulent le héros en tentant de diriger la progression de sa vie et en mettant inlassablement en scène sa mort. Alice et Peter s’évertuent à accéder à l’incorporel pour oublier matérialité et mortalité, et leurs créateurs les dotent de traits androgynes pour nier leur sexualité et retrouver le reflet d’eux-mêmes dans ces êtres. Leur corps apparaît malgré tout comme le siège de sensations charnelles et s’expose au regard d’un observateur amoureux et voyeur qui s’interroge sur la limite qu’il doit s’imposer dans son fantasme de fusion avec son objet de désir.

  • Titre traduit

    Desires for childhood : the body and its metamorphoses in Lewis Carroll and James Matthew Barrie : the Alices and Peter Pan


  • Résumé

    In the Alices and Peter Pan, Lewis Carroll and James Matthew Barrie form their object of desire, study the body being metamorphosed, the development of monstrosity, up to the distortion of the frames of their dream children who fragment and create doubles. The authors, driven by their will to subject someone, force a unique vision of their works on the reader, manipulate the main protagonist by attempting to direct the progress of his life and to ceaselessly stage his death. Alice and Peter try to become incorporeal in order to forget materiality and mortality; and their creators endow them with androgynous features to deny their sexuality and to find in these beings their own reflection. Nevertheless, their bodies appear as the centre of carnal sensations and expose themselves to the gaze of a loving and voyeuristic observer who wonders about the limit he has to set himself while fantasizing about his fusion with his object of desire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (460 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 417-442. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 05 PA10-43
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.