La Cour et la Ville au regard des étrangers : 1661-1715

par Olivia Ayme

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Liliane Picciola.

Soutenue en 2005

à Paris 10 .


  • Résumé

    Nombreux sont les étrangers à fréquenter la cour sous le règne de Louis le Grand. Leurs écrits, souvent méconnus, sont autant d’indices du rayonnement européen de la cour de France. Entre désir d’adhésion et naissance de l’esprit critique, les ouvrages des étrangers reflètent les enjeux majeurs de l’histoire de la pensée du règne. Certains auteurs participent à la politique de propagande, d’autres, hors de la connivence générale, font entendre des voix dissonantes. Témoins plus ou moins complaisants de l’évolution absolutiste de la monarchie, ils discutent volontiers la suprématie du modèle français. Les écrits des panégyristes et des pamphlétaires, des mémorialistes et des épistoliers, des diplomates et des romanciers sont examinés sous l’angle de leur vision de la cour. Des auteurs italiens et allemands, mais également suisses, espagnols, anglais, hollandais ou russes, sont tour à tour convoqués. Ce travail se présente comme une étude approfondie des stéréotypes et lieux communs en vigueur à la cour, en particulier dans l’appréhension de l’autre comme “étranger”. L’écriture y est étudiée comme instrument d’une découverte, plus ou moins critique, de la Cour et de la Ville. On y voit aussi le moyen d’une affirmation de l’identité étrangère, dans la position incertaine de l’exil. La figure de l’observateur étranger, féconde à plus d’un titre, est enfin examinée dans sa composante littéraire.

  • Titre traduit

    «La Cour et la Ville» exposed to foreigners’ view : 1661-1715


  • Résumé

    There are numerous visitors who visit the court during the reign of Louis XIV. Their writings give evidence of the european influence of the court of France. These authors are divided between those who side with the propaganda policy and those who express a divergent opinion. This work offers a study of stereotypes and commonplaces used to refer to the others as “foreigners” at the court. Writing is considered as an intrument to discover “la Cour et la Ville” and to affirm the foreign identity. The foreign observer figure is also examined in his litterary component.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (310 f.- [12] p. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 287-299. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 05 PA10-28
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.