Mémoire et transmission de la tradition orale en Basse-Bretagne : approches ethno et sociolinguistiques de la littérature orale, de la mémoire, de l'oral et de l'écrit

par Nathalie Guézennec

Thèse de doctorat en Sciences du langage et ethnologie

Sous la direction de Françoise Gadet et de Aurore Monod-Becquelin.

Soutenue en 2005

à Paris 10 .


  • Résumé

    Aussi bien en linguistique qu'en ethnologie, la distinction entre l'oral et l'écrit se fonde principalement sur la façon de mémoriser et de transmettre les faits culturels. L'écrit, considéré comme une externalisation de la mémoire interne, permettrait de planifier son message et de le mémoriser verbatim. J'ai essayé, dans cette thèse, d'étudier le rapport entre type de mémoire et médium à partir de la littérature orale bretonne. Un travail de terrain effectué en Bretagne intérieure et une approche transdisciplinaire (sociolinguistique, ethnologique et psychologique) ont permis de montrer que l'oralité, tant au niveau de l'élaboration du message qu'au niveau de sa restitution (ou linguistique), ne semble pas induire de façon nécessaire une mémoire de type exclusivement sémantique et reconstructive. La mémoire semble inséparable du contexte dans lequel elle se forge, se construit et du domaine-objet conçu comme possédant une organisation propre qui induit une façon de le mémoriser.

  • Titre traduit

    Memory and transmission in oral tradition in Brittany : ethno and sociolinguistics approaches to oral literature : memory, orality and literacy


  • Résumé

    For both linguistic and ethnology, the main distinction between the oral and the writing is based on the way of memorizing and transmitting cultural events. The writing, view as externalisation of intern memory, would allow to "plan" the message and to memorize it verbatim. In this thesis, I attempt to study the relationship between type of memory and medium from Brittany oral literature. A workfield in Brittany and a transdisciplinary approach (sociolinguistic, ethnologic and psychologic) allowed showing that oral (i. E. Message elaboration and restitution) does not seem to necessary imply an exclusive reconstructive or semantic memory type. The memory seems to be linked to the context in which it forms and builds up and to the domain-object views as having a specific organisation, which implies a way of memorizing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (559, 123 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 539-552

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 05 PA10-2 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.