L’impact des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) sur la productivité

par Stéphane Carvalho

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Nicolas Curien.

Soutenue en 2005

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    La connaissance de l’impact des NTIC sur la productivité importe au plus haut point. Les données statistiques ne montrent pas clairement la mesure de cet impact. La thèse présentée se propose de reconsidérer la théorie de la production, en y insérant explicitement les activités de gestion. En somme, l’entreprise a été divisée en deux catégories d’activité. Les activités de production proprement dite représentent l’ensemble des facteurs de production alloués au processus de production. Les activités auxiliaires représentent, quant à elles, l’ensemble des facteurs non alloués au processus de production. Il ressort de l’analyse une fonction de production alternative. Une hypothèse importante du modèle adopté est la complémentarité entre les deux activités. Nous obtenons plusieurs résultats. Le premier est la détermination formelle de la productivité du gestionnaire. Le second est que tout progrès technologique aura un impact différent sur la productivité selon l’activité à laquelle la nouvelle technologie s’applique. Plus une nouvelle technologie s’orientera vers les activités auxiliaires, moins l’impact sur la productivité sera important. Des études économétriques confirment nos résultats. Nous en avons mené une sur l’industrie française pour l’année 1997. Nous obtenons que l’impact de l’informatisation du salariat sur la productivité du travail dépend de la catégorie considérée. La catégorie des employés étant celle dont l’impact est le plus modéré, voire négatif.

  • Titre traduit

    The Productivity Impact of Information Technology (IT)


  • Résumé

    The thesis is concerned with the productivity impact of IT. Indeed, there is no consensus to assert if IT increases the productivity or not. The thesis proposes to reconsider the production theory. The management activities are explicitly considered and distinguished. In short, the enterprise is divided in two kinds of activities: Core activities which contain all resources that are directly concerned with production, and ancillary activities which contain all inputs that are not dedicated to the production process. The thesis models mathematically a production function that includes the ancillary activities together with the core activities. An important assumption of the model is that the core production is complementary to ancillary production. We obtain several results. First, we derive a mathematical formula for the productivity of the manager. Second, we conclude that the impact of a technological change on productivity depends on the kind of activity. The more the technological change concerns ancillary activities, the less the impact of the technological change will be. Some econometric studies confirm our results. We find similar results for the French Industrial sector in 1997. We find a positive and significant relationship between the proportion of blue collars using computers and labor productivity. These is not the case with clericals.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (146 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.