Nietzsche et la métaphysique : de la mise en question des fondements à l'approche d'une éthique communicationnelle

par Olivier Emane

Thèse de doctorat en Philosophie du langage

Sous la direction de Jacques Poulain.

Soutenue en 2005

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le dessein de notre dissertation était de démontrer que Nietzsche gagne à être relu dans l’hypothèse du père de la philosophie pragmatique en ce qu’il fut l’un des premiers à avoir pensé que les questions philosophiques s’originent dans le langage, c’est-à-dire que, toute chose dépend de la représentation qu’en donne le pouvoir de la parole. Pour peu qu’on y réfléchisse, il y aurait à lire dans le sens de notre démonstration, une éthique nietzschéenne de la communication qui entretient des liens indélébiles avec la philosophie anglo-saxonne et en même temps préserve sa distance. Ceci pour dire que Nietzsche a « dé-fondationalisé » la métaphysique, cet ancien ordre par le jeu de la reprise et de la ré lecture dans sa racine en l’éclatant. Tâche significativement subversive qu’il s’est assigné au travers de jeux de langage. S’il l’accomplit, il ne concède aucune ambiguïté qu’il l’a accompli en critiquant dans un prisme sceptique et ironique non seulement l’optimisme théorique qui culmine dans le socratisme, les certitudes scientifiques idéologisantes, mais aussi cet ordre politique et social qui se nourrit de ses propres mensonges. Au sens derridien du terme, Nietzsche a déconstruit de part en part la métaphysique ; mieux ce platonisme qui traverse la conscience philosophique comme un fil rouge et qui dans chaque pensée qui s’éveille et s’interroge; en chaque pensée qu’on humilie ou qu’on étouffe, il meurt neuf et que chacun porte en soi comme une présence familière, donnant ainsi lieu à ce « platonisme inversé » qui se voudrait ce nouveau régime à partir duquel les actes de langage confinent la pensée dans l’ordre de l’immanence, de l’ici-bas, et dans l’innocence du devenir. Sous les transcendances qui s’estompent donc, c’est bien le visage de l’homme qui se profile de plus en plus nettement avec ses traits les plus humbles, ceux que la tradition justement n’avaient jamais voulu considérer comme éminents : le corporel, le sensible, l’inconscient, le chaos des pulsions. La défondation nietzschéenne comme nous pouvons le comprendre prend ici la forme de ce que l’on pourrait en prenant le vocabulaire de Marx, nommer une « défétichisation. » Ce versant travaille donc pour le « vivre ensemble » de la meilleure de façon sans lequel il n’ y aurait pas de démocratie. Il travaille pour l’amitié et la solidarité intersubjective sans laquelle il n’ y aurait pas de bonheur. Enfin dans l’acceptation, sans laquelle il n’ y aurait de sérénité. Cet ordre philosophique travaille enfin pour la conquête de la paix, c’est-à-dire l’amitié comme disaient les stoïciens, avec soi-même et autrui, l’amitié avec la cité et le monde.

  • Titre traduit

    Nietzsche and the metaphysics : about the criticism of the basis at the approach of a communication ethics


  • Résumé

    The intention of our essay was to show that Nietzsche wins to be read in the hypothesis of the father of the pragmatic philosophy in the sense that he had been among ones of the first to have thought that philosophycal questions have their origins in the language, that means that, all things depend on the description which is given through the power’s word. As long as it is thinking, it would have to read in the sense of our demonstration, a Nietzsche’s ethics of communication which keep up indelible connexions between the Anglo-Saxon philosophy and in the same time preserve her distance. This, to say that Nietzsche had “di-established” Metaphysics, this ancient order by the renewal’s game and in the rereading in her root by exploding it. Task significantly subversive he had assigned to himself through language games. If he accomplished it, he hasn’t conceded any ambiguity that he did it by criticizing in a sceptic and ironic prism, not only the theoretical optimism which culminated in the Socratism, the scientifical certainties, but as well the social and political order which nourish itself with its own lies. In the derridien’ sense, Nietzsche dismantled right through Metaphysics ; better this Platonism which goes through the philosophical awareness as a red thread and which in each thought which comes to life and wonders ; each thought being humiliated or keeping quiet, he dies new and that each one has in oneself as a familiar presence, giving then to this “ reversed Platonism” which would have to be this new regime from which the language acts confine the thought in the order of the immanence, of the life here below, and of the innocence of the future. Under the transcendences which then become less marked, it’s well the face of the man which is being more and more clearly outlined with his lowly features, those the tradition haven’t precisely wanted to consider as eminent : the corporal, the unconscious, the drives’ chaos. The Nieztsche’s defoundation as we can understand it, takes here the form of what we could nominate using Marx’s vocabulary, a “ defetishization”. This side works then for the “to live together “ in the best way without which it wouldn’t have the democracy. He works for the friendship and the intersubjective solidarity without which the happiness wouldn’t exists. This philosopycal order finally works for the conquest of the peace, that means the friendship as the stoics have said, with oneself and other people, the friendship with the city and the world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (400 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 385-400

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3311
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.