Jeux de langage comparés : manières de voir le monde des Aborigènes Dalabon d'Australie du nord

par Maïa Ponsonnet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Antonia Soulez.

Soutenue en 2005

à Paris 8 .


  • Résumé

    Ce travail croise philosophie et anthropologie : une expérience de « terrain » chez les Aborigènes Dalabon, alliée à une formation wittgensteinienne, nous ont conduite vers une démarche interdisciplinaire. L’observation des jeux de langage Dalabon montre qu’ils sont exempts de certaines confusions philosophiques dénoncées par Wittgenstein ou Austin : doute hyperbolique, conceptions égarantes de la connaissance ou de la « signification »… Il semblerait donc judicieux, à première vue, de s’inspirer des jeux de langage Dalabon pour éliminer ces confusions. Cependant, la comparaison entre ces jeux et les nôtres révèle que notre forme de vie ne s’accommode pas des jeux des Dalabon. En fait, nos confusions philosophiques sont partie prenante de nos jeux de langage, leur sont indispensables, et sont facteurs de production d’un discours « efficace ». Dans cette perspective, l’inspiration d’une certaine philosophie contemporaine par la figure des sociétés traditionnelles soulève des questions.

  • Titre traduit

    Comparing language games : Ways of seeing the world of Dalabon Aborigines of Northern Australia


  • Résumé

    This work stands at the cross-roads of philosophy and anthropology. “Field” experience with Dalabon Aborigines, influenced by Wittgensteinian ideas, lead us towards this mixed approach. Observing Dalabon language games, we find them free of some of the philosophical confusions which Wittgenstein, or Austin, for instance, have underlined: radical doubt, misleading conceptions of knowledge, of “signification”… At first sight, drawing inspirations from Dalabon language games so as to free ourselves from these confusions might seem helpful. However, comparing our games to theirs, we also find that their games do not suit our form of life. In fact, our philosophical confusions are part of our daily language games, to the point that they have become indispensable. They are also a means to produce “effective” theory and speech. In this perspective, the inspirations drawn by some contemporary philosophers from the figure of traditional societies may be problematic.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (349 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 342-349

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2322
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.