La Révolution française comme tragédie : une culture politique à la lumière de la poétique et de la dramaturgie

par Éric Avocat

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Béatrice Didier.

Soutenue en 2005

à Paris 8 .


  • Résumé

    La mémoire historique a enregistré une affinité essentielle entre la Révolution française et le drame tragique. Témoins et commentateurs soulignent les analogies entre les enjeux de l'événement et la structure des sujets tragiques : le régicide et le "surgissement de la violence au sein des alliances" (Aristote). On cherchera à démonter les mécanismes de ces représentations partagées. La rhétorique des acteurs de l’événement puise dans la poétique tragique pour légitimer un ordre politique d'exception, la Terreur. Mais la référence nourrit aussi, par sa puissance critique, la dynamique du conflit politique. Ce travail recueille les échos de la mémoire culturelle de la tragédie sur la scène oratoire de la Convention, dans la littérature de fiction (Hugo, A. France, Vigny, R. Rolland), et dans l’historiographie (Michelet, Aulard). Comment penser les paradoxes de la démocratie dans le moment de sa crise fondatrice, au moyen de « la tragédie comme art politique » (Ch. Meier)?

  • Titre traduit

    ˜The œFrench Revolution as a tragedy : a political culture in the light of poetics and dramatic art


  • Résumé

    Historical memory has recorded an essential similarity between the French Revolution and tragic drama. Witnesses and commentators have underlined the analogies between the stakes of the event and the structure of tragic topics : regicide and the ‘sudden appearance of violence amidst the alliances’(Aristotle). The mecanisms of such representations shall be exposed. The rhetoric of the revolutionary actors draws on tragic poetics to justify an exceptional political order, the Reign of Terror. But through its critical force, such a reference also nourishes the dynamic of political conflict. This work surveys and highlights the echoes of the cultural memory of tragedy on the oratory stage of the Convention, in fictional literature (Hugo, A. France, Vigny, R. Rolland) and in historiography (Michelet, Aulard). How to apprehend the paradoxes of democracy at the very time of its founding crisis, thanks to “tragedy as a political art” (Ch. Meier) ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (687 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 662-676

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2280
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.