Entre expression et sensations : les esthétiques scientifiques de l'architecture en France, 1860-1950

par Estelle Thibault

Thèse de doctorat en Architecture

Sous la direction de Yannis Tsiomis.

Soutenue en 2005

à Paris 8 .


  • Résumé

    Dans la France du milieu du 19e au milieu du 20e siècles, une série d'écrits affichent l'ambition récurrente de fonder une " science de l'esthétique architecturale ". Au moment où l'esthétique se constitue progressivement comme discipline, les architectes, de César Daly à André Lurçat, cherchent dans ce nouveau domaine des appuis pour étayer une rationalisation des effets de l'architecture sur le sujet. Au fil de leurs textes apparaît un déplacement des modèles de rationalité, de la philosophie vers les sciences expérimentales. Psychologie, physiologie, sociologie sont mobilisées pour constituer un savoir dont l'objet est l'homme, destinataire de l'architecture, dont on pourrait modéliser les réactions affectives. Ces réflexions ont contribué à infléchir la conception de l'architecture comme " langage " et la manière de considérer le corps humain comme étalon de l'architecture. Elles ont également favorisé la construction de méthodes d'analyse formelle appliquées aux édifices.


  • Résumé

    In France, from the middle of the 19th to the middle of the 20th century, a series of writings repeatedly proclaim the objective of founding a “science of architectural aesthetics”. As aesthetics is gradually becoming a separate discipline, architects, starting from César Daly to André Lurçat, are searching in this new field for the theoretical underpinnings of a knowledge that would aim at the rationalization of the effects of architecture on man. The source of their theoretical models switches from philosophy to experimental science. Psychology, physiology, sociology are brought together to build a knowledge of man as the addressee of architecture, a subject for whose reactions theoretical patterns can be found. The evolution of this knowledge has helped form a conception of architecture as a “language” and a way of considering the human body as the standard of architecture. This thinking has also led to the definition of methods of formal analysis applied to buildings.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Mardaga à Wavre

La géométrie des émotions : les esthétiques scientifiques de l'architecture en France, 1860-1950


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (529 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 377-398. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2148/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3472
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Mardaga à Wavre

Informations

  • Sous le titre : La géométrie des émotions : les esthétiques scientifiques de l'architecture en France, 1860-1950
  • Détails : 1 vol. (271 p.)
  • ISBN : 978-2-8047-0045-4
  • Annexes : Notes bibliogr.. Bibliogr. p. 251-268. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.