"Mais pourquoi m'a-t-elle fait ça ?" : la causalité dans "Bouvard et Pécuchet" de Gustave Flaubert

par Florence Pellegrini

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jacques Neefs.

Soutenue en 2005

à Paris 8 .


  • Résumé

    De l'image obsédante du “collier” au lissé du “mur tout nu” de l'Acropole, la correspondance flaubertienne abonde en désignations métaphoriques de l'écriture romanesque comme un ensemble de fragments à lier. À l'extrémité de l'œuvre, Bouvard et Pécuchet, dans l'association paradoxale que le texte propose entre dissémination diégétique et saturation connective, explore les failles d'une esthétique traditionnelle fondée sur les enchaînements signifiants. Les mots de liaison, omniprésents, participent d'une mise en scène critique de la pensée causale, schème de représentation aussi incontournable qu'inopérant. Les diverses modalités de jonction de Bouvard et Pécuchet, modulées dans un patient travail de réécritures, traduisent une réflexion tant narrative qu'épistémologique, le “second volume” devant atteindre aux limites de la narrativité. Comme si le récit, et avec lui la logique causale, s'absorbait nécessairement dans une entreprise de restitution esthétique de l'opacité de l'être.


  • Résumé

    From the haunting image of the “necklace” to the smoothness of the Acropolis' “naked wall”, Flaubert's correspondence is rich in metaphorical designations of fiction as fragments to be bound. At the last end of his work, Bouvard and Pécuchet paradoxically associates diegetical dissemination and connective saturation, exploring the gaps of a traditional aesthetics usually based on signifying series. The proliferation of linking words plays an extensive role in his criticism of causal thought — a scheme of representation that appears to be both unavoidable and inoperative. The different ways of connecting in Bouvard and Pécuchet, patiently modulated in the process of rewriting, express Flaubert's consideration for epistemology as well as his concern with narration. The “second volume” thus intends to reach the very boundaries of narration, as if both the narrative and the logic of causality, were meant to disappear in the venture of restituting, through aesthetics, the opacity of being.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (663 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 546-592

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2135
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.