La question de la justice chez Jacques Derrida

par Björn Thorsteinsson

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Poulain.

Soutenue en 2005

à Paris 8 .


  • Résumé

    " La déconstruction est la justice " : affirmation surprenante, avancée par Jacques Derrida dans une conférence en 1989. L'objectif ultime de la thèse ici en question revient à l'élucidation de cette égalité. La tâche ainsi définie s'est avérée appeler, en premier lieu, une étude détaillée de ce qui s'appelle, chez Derrida, " la différance " ; en second lieu, une analyse de " la déconstruction " ; en troisième lieu, une mise en scène de la relation intime et complexe qu'entretient la pensée de Derrida avec la philosophie, surtout en tant qu'entreprise systématique et dialectique ; et, en dernier lieu, un rétablissement du contexte à l'intérieur duquel se pose le rapport entre déconstruction et justice. Cette étape finale de l'exposé s'est révélé commander une explication nuancée de la différence entre Derrida et Heidegger au sujet de la temporalité. Il y va d'une certaine disjointure du temps, sans laquelle il n'y aurait pas de justice.

  • Titre traduit

    ˜A œquestion of justice : Jacques Derrida's deconstruction


  • Résumé

    In a lecture given in 1989, Jacques Derrida made the somewhat surprising declaration that “deconstruction is justice”. The main objective of the thesis in question can be formulated as the elucidation of this equivalence. Thus defined, the task turned out to demand, first, a detailed study of what is called, in Derrida's writings, “différance”; second, an analysis of “deconstruction”; third, a re-enactment of the intimate and complex relation between Derrida and philosophy, particularly in its systematic and dialectic form; and lastly, an investigation into the context in which the relation between deconstruction and justice appears. This final phase of the exposition turned out to necessitate a thorough investigation of the difference between Derrida and Heidegger with regard to temporality, the focal point of which is the so-called disjointure of time – without which there would be no justice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (415 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 398-412

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2107
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.