Récurrence du thème de la liberté dans l'oeuvre de Martin Heidegger : pour une interprétation de la pensée destinale du Tournant (Kehre)

par Jean-Édouard André

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Poulain.

Soutenue en 2005

à Paris 8 .


  • Résumé

    Nous étudions la récurrence du thème de la liberté (Freiheit) dans l'œuvre de Martin Heidegger, parce que tout contribue à penser que dans la seconde moitié de sa pensée, Heidegger chercherait à prolonger, dans la liberté, la multiplicité existentiale, plutôt qu'à la refuser. Dans cette perspective, la liberté apparaîtra être ce complément destiné à donner à l'authenticité, à défaut d'une théorie, le sentiment de la théorie qui lui manque : un sentiment qui prétend à la possibilité d'une connaissance scientifique. Ceci dit, en faisant apparaître la liberté comme le thème de distribution qui préside à toutes les élaborations existentiales, nous redistribuerons aussi les cartes de la pensée de l'Ereignis. En fait, le but de cette étude est de montrer que la pensée de Heidegger n'est pas anti-humaine (comme on a toujours pensé qu'elle l'était, au moins déjà sur un plan purement existential), par la preuve qu'elle abrite souterrainement, à même le Tournant (Kehre), la gestation d'un humanisme philosophique aux contours particulièrement scientifiques.

  • Titre traduit

    Recurrence of the topic of freedom in Martin Heidegger's work : for an explanation of the "Ereignis" thought


  • Résumé

    We study the recurrence of the topic of freedom (Freiheit) in Martin Heidegger's work, because many signs suggest that in the second half of his reasoning, Heidegger would seek to prolong the existential multiplicity in freedom, rather than refuse it. From this point of view, freedom will appear as this complement intended to give to authenticity, in the absence of a theory, the feeling of the theory which it lacks : a feeling which claims the possibility of a scientific knowledge. Then, while revealing freedom as the topic of distribution which presides all the existential developments, we will also revise the charts of the Ereignis thought. Indeed, the goal of this study is to show that the thought of Heidegger is not anti-human (as one always thought it was, at least already on a existential scale), since it secretely contains, within the Turn (Kehre), the embryo of a philosophical humanism with particularly scientific limits

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (529 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 509-522

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2104

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005PA082485
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.