Etude de l'immunité innée anti-rotavirus chez l'homme et vaccination rectale chez la souris fondées sur l'utilisation de pseudo-particules virales

par Nathalie Parez

Thèse de doctorat en Microbiologie et virologie

Sous la direction de Antoine Garbarg-Chenon.

Soutenue en 2005

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le rotavirus est la principale cause des diarrhées sévères chez l'enfant de moins de 5 ans. Le développement d'un vaccin efficace et bien toléré contre 1 rotavirus fait partie des priorités de l'Organisation Mondiale de la Santé. Les inconvénients des vaccins vivants atténués anti-rotavirus actuellement en cours de développement justifient le développement de nouvelles stratégies vaccinales telles que l'utilisation de vaccins sous-unitaires à base de pseudo-particules virales. Dans la première partie de ce travail, nous avons utilisé des pseudo-particules en tant qu'outil pour étudier un aspect de la réponse immunitaire anti-rotavirus chez l'homme. Dans un premier temps l'insertion d'une volumineuse protéine, la GFP à l'intérieur des particules a permis d'obtenir des pseudo-particules fluorescentes GFP-VLP2/6. Dans un deuxième temps, l'utilisation de ces pseudo-particules chimériques en cytométrie de flux a permis de mettre en évidence chez l'homme une sous-population de lymphocytes B naïfs qui réagissent de façon spécifique avec li protéine VP6 du rotavirus. Dans la deuxième partie de ce travail nous avons tiré profit des propriétés antigéniques des pseudo-particules du rotavirus pour montrer que les VLP8-2/6/7 administrées par voie rectale chez la souris sont efficaces pour induire une réponse immunitaire spécifique et protège] les souris contre l'infection. Ces résultats permettent d'envisager l'utilisation des pseudo-particules du rotavirus comme outil pour étudier certains mécanismes de la réponse immunitaire anti-rotavirus et comme nouvelle stratégie vaccinale.

  • Titre traduit

    Innate immunity against rotavirus in humans and rectal immunisation in mice based on virus like particles


  • Résumé

    Rotaviruses are the leading cause of viral gastroenteritis in young children Worldwide. The high mortality rate in the developing countries and the heav;y social and economical burden in the industrialized ones due to rotavirus infections urge the need for the development of a vaccine. Virus like particles are non replicating structures that mimic virus counterparts in morphology and immunogenicity, and that could be safe and efficient vaccine candidates In the first part of this work, rotavirus like particles were used to study anti-rotavirus immune responses in humans. Using the Green Fluorescent Protein (GFP) as model insert we first demonstrated the possibility of producing fluorescent rotavirus like particles (GFP-VLP2/6). We then used these chimeric virus-like particles in a flow cytometry assay to evidence a large fraction of human naive B cells that specifically interacts with the VP6 protein of rotavirus. In the second part of this work, we took advantage of the immunogenic properties of virus like particles to demonstrate that rectal administration of rotavirus VLP8-2/6/7 is efficient to induce specific immune responses and protection against rotavirus infection in mice. Taken together, these results suggest that rotavirus like particles should provide useful tools to study some aspects of the anti-rotavirus immune responses. Virus like particles should also be considered as a promising alternative to the use of oral live rotavirus vaccines.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (240 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 365 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2005) 209
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.