Une esthétique du souffle chez Clarice Lispector : un certain destin du féminin

par Cristina Moreira Marcos

Thèse de doctorat en Psychopathologie fondamentale et psychanalyse

Sous la direction de Patrick Guyomard.

Soutenue en 2005

à Paris 7 .


  • Résumé

    Mon propos est d'interroger le féminin à partir de l'écriture d'une femme. La question se pose de la façon suivante : Qu'est-ce que l'écrit de Clarice Lispector peut nous enseigner sur le féminin ? C'est par ce que j'appelle ici une esthétique du souffle, par les murmures et les intervalles du texte qui tendent vers un au-delà de la parole, par les silences du texte, qu'un savoir sur le féminin s'écrit. Deux axes majeurs orientent la thèse. Le premier privilégie les rapports entre la création et le féminin, proposant de penser l'espace littéraire comme un lieu d'inscription du féminin. Le second concerne ce que j'ai appelé une esthétique du souffle. Son texte cherche une certaine musicalité des mots, une respiration ravissante, ou même une jouissance du langage, plutôt qu'une construction fantasmatique. Dans son oeuvre se joue le drame d'une subjectivité qui n'avait autre lieu d'existence que le texte et, qui aussitôt inscrite, s'éclipse.

  • Titre traduit

    An aesthetics of the breath in Clarice Lispector : a certain destiny of the feminine


  • Résumé

    What can we learn about the feminine from Clarice Lispector's writing ? I propose to acknowledge in her work an esthetics of the breath, that leads to a Knowledge about the feminine, a knowledge beyond words that is written through the murmur, the gaps and silences of the text. My thesis has a double axis. The first one analyses the relationship between creation and the feminine, and proposes the literary space as a place for the inscription of the feminine. The second one deals with what I called an esthetics of the breath. Lispector's texts aims at a musicality of words, their ravishing breathing, or even a jouissance of language, rather than the building of a phantasy. In her work we see the suffering of a subjectivity that could exist only in the texts, and that vanishes, as soon as it inscribes itself.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (408 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 181 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2005) 084

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12735
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.