Des représentations du temps en wolof

par Loïc-Michel Perrin

Thèse de doctorat en Linguistique théorique, descriptive et automatique

Sous la direction de Stéphane Robert.

Soutenue en 2005

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les représentations du temps en wolof (langue africaine ouest-atlantique parlée au Sénégal). Elle a pour objet l'étude des différents procédés linguistiques utilisés pour exprimer le temps en wolof, selon une approche sémantico-cognitive. Il s'agit donc de rendre compte des différents processus linguistiques et cognitifs engagés dans l'expression des diverses relations temporelles. A partir des données collectées et d'une analyse des mécanismes linguistiques de construction du sens (tant lexical que grammatical) impliquant la notion de schématisme, ce travail s'interroge également sur les relations entre espace et temps afin de réfléchir sur la nature épistémologique des représentations (abstraites versus spatiales et iconiques) des termes référant au temps. Les chapitres concernent principalement : 1. Le système verbal (temps et aspect) ainsi que les éléments lexicaux et syntagmes à valeur aspectuelle, 2. Les circonstanciels (lexèmes, syntagmes nominaux adverbiaux et subordonnées) et connecteurs temporels, 3. Les subordonnées temporelles et hypothétiques, 4. La polysémie de quelques termes exprimant une valeur temporelle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (707 p)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 164 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2005) 080
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.