Roland Barthes : l'écriture de la théorie

par Persida Asllani

Thèse de doctorat en Littérature française. Sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Francis Marmande.

Soutenue en 2005

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse, Roland Barthes - l'écriture de la théorie, vise à mettre en évidence la naissance et l'emploi de notions opératoires dans l'ensemble de l'œuvre. Cette émergence des notions - avec leur caractère à la fois littéraire, philosophique, musical, utopique - est au carrefour de la fiction et de la théorie. La structure de la thèse suit continûment la présence, l'évolution et la persistance des notions-clés sur lesquelles s'appuie l'écriture de la théorie chez Barthes : la Tragédie (dès son tout premier article), l'Utopie, la Clarté, la Musique. Leur mise en jeu présente ainsi des tableaux singuliers du processus d'écriture fondés sur le possible et l'impossible. L'anthologie qui suit, inédite, préfacée et classée, enregistre les 1920 questions posées par Roland Barthes dans son œuvre, de 1942 à sa mort (1980). Cette interrogation (ce questionnement) conduit d'un bout à l'autre, l'écriture de la théorie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (580 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 110 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL (2005) 059

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.