Une étude contrastive de l'arabe et du français dans une perspective de génération multilingue

par Dina El Kassas

Thèse de doctorat en Linguistique théorique, descriptive et automatique

Sous la direction de Laurence Danlos.

Soutenue en 2005

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La thèse s'inscrit dans le cadre d'une grammaire de dépendance : la théorie Sens-Texte. Elle mène un double objectif. Premièrement, c'est une étude de la syntaxe du verbe arabe. Nous défendons l'idée que la tête syntaxique de la phrase déclarative arabe est un verbe. La valence active du verbe arabe est étudiée dans l'objectif d'élaborer une bibliothèque des fonctions syntaxiques. Nous identifions des complexes prédicatifs typiques, dont la grammaticalisation dépasse la jonction inter-propositionnnelle et considérons des formes analytiques du verbe. Nous proposons aussi un modèle topologique de gestion de la linéarisation des structures syntaxique. Deuxièmement, c'est une étude contrastive entre des structures syntaxique arabes et leurs équivalents français, l'objectif étant de résoudre leurs divergences à un niveau abstrait. Nous montrons que les choix lexicaux et la logique interne de la langue influencent la représentation de l'information, mettant en cause les approches multilingues basées sur l'existence d'une langue pivot.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (440 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 163 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL (2005) 034

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8853
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.