La notion d'espace dans la géométrie de l'Antiquité à l'Age classique

par Thomas de Vittori

Thèse de doctorat en Epistémologie, histoire des sciences

Sous la direction de Régis Morelon.

Soutenue en 1900

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Après le 17e siècle, les travaux sur les géométries, euclidiennes ou non, sont extrêmement fertiles. Loin de surgir au hasard, ces travaux s'appuient sur une tradition de recherches qui remonte aux premiers écrits systématiques de géométrie. En particulier, l'étude axiomatique des géométries ne pourra se faire sans une désontologisation des notions mathématiques liées à l'espace. Notre étude relate l'émergence d'une notion abstraite d'espace. À travers les écrits d'auteurs majeurs de l'antiquité à l'âge classique, nous établissons les filiations conceptuelles qui mènent progressivement à la prise en compte d'un espace propre à la géométrie. En étudiant les textes des géomètres nous pouvons voir apparaître un ensemble de questions liées à la spatialité. Ces questions, qui portent souvent sur les fondements de la géométrie, se trouvent à la croisée des mathématiques et de la philosophie, ce qui conditionne une approche à la fois historique et épistémologique de ces problèmes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (259 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 94 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL (2005) 032

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 9022
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.