Une éthique de la création : Une étude sur les nouvelles de Kim Tong-in

par Simon Kim

Thèse de doctorat en Extrême-Orient

Sous la direction de Cécile Sakai.

Soutenue en 2005

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail envisage le projet esthétique qui sous-tend l'oeuvre nouvellistique de Kim Tong-in (1900-1951), un auteur qui entendait créer une littérature coréenne moderne en rupture avec toute tradition littéraire. En utilisant le dogme des courants littéraires en vogue dans la Corée colonisée par le Japon, nous cherchons à dégager l'originalité et la spécificité du projet esthétique et littéraire de cet auteur. Contre la majorité des critiques et spécialistes de la littérature de cette période, nous envisageons le projet littéraire de Kim Tong-in comme inscrit en plein dans son contexte historique et politique, et placé sous le signe d'une quête de l'identité nationale perdue.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (556 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 345 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2005) 023

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8756
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.