La correction génique par oligonucléotides spécifiques et son application chez le modèle murin rd1 de dégénéréscence rétinienne par injection intra-vitréenne couplée à l'iontophorèse

par Charlotte Andrieu-Soler

Thèse de doctorat en Sciences. Thérapie génique

Sous la direction de Francine Béhar-Cohen.


  • Résumé

    Les rétinites pigmentaires (RPs) ou dystrophies rétiniennes héréditaires sont un groupe de maladies dégénératives héréditaires de la rétine, touchant plus de 1, 5 million de personnes dans le monde et conduisant vers la cécité car aucun traitement efficace n'existe à ce jour. De nombreuses mutations génétiques à l'origine des RPs étant aujourd'hui identifiées, la thérapie génique offre de véritables perspectives de traitement pour ces pathologies. La chimiothérapie /génoplastie est une approche récente de thérapie génique non virale basée sur l'utilisation d'oligonucléotides (ODNs). L'apport d'ODNs spécifiques ayant une séquence sauvage, au contact du gène correspondant possédant une mutation ponctuelle, activerait des systèmes de réparation endogènes chez les cellules cibles, corrigeant l'ADN génomique de façon stable et définitive. Le but de ce travail de thèse a été d' appliquer la stratégie de chimiothérapie/génoplastie au modèle animal des RPs humaines le plus étudié, et qui présente une mutation ponctuelle : la souris rd1.


  • Résumé

    Retinitis pigmentosa (RPs) or inherited retinal degenerations are a group of inherited degenerative blinding diseases affecting more than 1, 5 million people. Many genetic mutations causing RPs being now identified gene therapy holds promises for these untreatable diseases. The chimeraplasty/genoplasty is a recent non-viral gene therapy approach based on the use of oligonucleotides (ODNs). The delivered specific wild-type ODNs, in contact with the corresponding gene that contains a point mutation, would activate the endogenous gene repair systems in the targeted cells and stably correct the targeted genomic DNA. The aim of this thesis was to apply the chimeraplasty/genoplasty strategy in the wildest studied human RP animal model, resulting from a point mutation : the rd1 mouse. First, we have optimized ODNs delivery into the targeted retinal photoreceptor nuclei using a treatment combining iontophoresis and intravitreal injection. This method, enhancing the photoreceptor targeting of the single-strand phosphorothioate

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 Vol (114 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 99-114

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Necker-Enfants malades (Bibliothèque fermée pour travaux) (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005N24S/0710369725
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.